Cas de E.S.T. en Belgique : 100 moutons abattus

La "tremblante du mouton", un coup dur pour les bergers. (photo Belga)

Le premier cas pour 2007 d'encéphalopathie spongiforme transmissible (dite aussi "tremblante du mouton") a été détecté sur une brebis dans une exploitation de Waimes, en province de Liège.

La brebis a été identifiée à la suite d'un test rapide opéré sur un échantillon prélevé à l'abattoir. L'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA) a ordonné d'abattre 85 moutons de plus d'un an ainsi que 16 agneaux et deux chèvres qui ont pu entrer en contact avec l'animal contaminé.

Les moutons de plus de six mois subiront un test et seront examinés pour leur résistance génétique à la maladie.
En Belgique, depuis 1992, 70 cas d'EST ont été recensés chez les ovins. Cette affection est considérée dans cette espèce comme étant non transmissible à l'homme.

Durant la même période, aucun cas d'EST n'a été recensé en Belgique chez les chèvres. En revanche, la présence d'ESB (encéphalopathie spongiforme bovine, ou "maladie de la vache folle") a été confirmée depuis peu en France dans cette espèce.

Suite à cette découverte, l'Union Européenne a adapté sa campagne de dépistage, et l'AFSCA applique donc un nouveau plan d'échantillonnage. (Belga)