PEOPLE

L'annulation des concerts de Michael Jackson à Londres pourrait coûter cher

L'annulation des concerts de Michael Jackson à Londres pourrait coûter cher

"En ce moment, nos pensées vont aux proches Michael Jackson. Les informations sur le ticketing suivront en temps voulu": le message des organisateurs à Londres. (photo Reuters)

La mort de Michael Jackson intervient trois semaines avant son grand retour sur scène. Une cinquantaine de concerts étaient prévus à Londres où près de 900.000 billets s'étaient envolés en quelques heures. Le décès de la star pourrait coûter cher aux organisateurs des spectacles.

Les places coûtaient 50 et 75 livres, et jusqu'à 770 livres pour le "thriller package" avec champagne et accueil VIP. Dix concerts étaient prévus à l'origine à la salle O2 (est de Londres), gérée par le promoteur de spectacles AEG Live, mais l'appétit des fans avait rapidement fait gonfler le nombre à une cinquantaine. Un engouement attisé par le fait que ces concerts devaient marquer le retour sur scène du roi de la pop pour la première fois depuis 1997, et qu'ils allaient également signer ses adieux.

Le décès inattendu du chanteur jeudi à l'âge de 50 ans a bouleversé des millions de fans à travers le monde. Reste qu'une question affleure toutes les lèvres: que va-t-il advenir des centaines de milliers de billets vendus? "A cet instant, nos pensées sont avec les enfants, la famille et les amis de Michael. Nous annoncerons des informations sur les billets en temps voulu", indiquait en début d'après-midi le site internet de la salle O2.

Le risque des ventes via tiers

Le site de vente sur internet Seatwave a assuré que tous les billets achetés par son intermédiaire seraient remboursés en totalité. Ticketmaster a indiqué ne disposer d'"aucune information officielle" mais assuré qu'il tiendrait au courant ses clients.

Si les personnes passées par des revendeurs officiels devraient être remboursées en totalité, les choses sont beaucoup moins claires pour celles ayant eu recours à des revendeurs indirects. "Les ventes via des tiers comme eBay ou un homme dans un pub sont sur un terrain glissant. Si les ventes se font via un tiers alors les conditions (du vendeur initial) disparaissent", a précisé Tony Northcott, du Trading standards Institute.

AEG Live espéraient 115 millions $ de bénéfices

La facture devrait être salée pour AEG Live, l'organisateur, ou son assureur s'il en a un. Selon le magazine spécialisé Reinsurance, la société n'a eu aucun mal à trouver la couverture estimée à 85 millions de livres pour les dix concerts initiaux, mais la tâche s'avérait plus difficile pour placer les 300 millions des 40 concerts supplémentaires. Au point que Randy Phillips, patron de la société de promotion, indiquait en mars être "prêt à s'auto-assurer. C'est un risque que nous sommes prêts à prendre pour amener le roi de la pop à ses fans", avait-il dit. Le mois dernier, il avait indiqué avoir une assurance pour les 23 premiers jours.

Selon l'hebdomadaire professionnel Billboard, AEG Live aurait pu engranger 115 millions de dollars entre la vente des billets et le merchandising. La facture s'annonce douloureuse...

Avec AFP