Michael Jackson: Surdose de médicaments?

Michael Jackson subissait une pression monstrueuse qui l'a peut-être poussé à bout. (photo Reuters)

"Ce décès n'est pas quelque chose d'inattendu à cause des médicaments qu'il prenait" en vue de son retour. L'avocat de Michael Jackson attribue sa mort à une surdose de médicaments. Un traitement qui allait jusqu'à l'autodestruction.


Michael Jackson prenait des médicaments pour se remettre en forme en vue d'un lourd programme de concerts prévu cet été à Londres, a affirmé jeudi un avocat de sa famille, quelques heures après le décès brutal du "roi de la pop" à l'âge de 50 ans.

Brian Oxman, avocat de la famille Jackson, interrogé sur CNN, a affirmé à propos du décès du chanteur, que "ce n'est pas quelque chose d'inattendu (...) à cause des médicaments qu'il prenait".

"Les gens de son entourage lui ont permis d'avoir accès (à des médicaments). Si vous pensez qu'il y a eu des abus dans l'affaire d'Anna Nicole Smith, ce n'était rien à côté de ce que nous avons vu dans la vie de Michael Jackson", a-t-il ajouté.

Comme Anna-Nicole Smith

Ancienne starlette et mannequin de Playboy, Anna Nicole Smith est morte en 2007 à l'âge de 39 ans, d'une surdose de médicaments. Deux médecins et son avocat sont inculpés en Californie (ouest) pour lui avoir donné indûment accès à des médicaments.

"Je ne connais pas l'étendue des médicaments qu'il prenait mais ce que j'ai entendu de la famille est que c'était très important", a ajouté M. Oxman au sujet du "roi de la pop".

"Pas surpris"

De son côté, un ancien porte-parole de Jackson, Michael Levine, a affirmé qu'il n'était "pas surpris" par sa mort.

"Je dois avouer que je n'ai pas été surpris par la nouvelle tragique d'aujourd'hui", a-t-il indiqué dans un courrier électronique.

"Michael a suivi un chemin incroyablement difficile et souvent d'auto-destruction, depuis des années. Son talent était indiscutable mais son inconfort vis-à-vis des règles de ce monde (l'était) aussi. Un humain ne peut pas supporter un tel niveau de stress", a-t-il ajouté.