Un ex-manager de Michael Jackson accuse les médecins

Jackson avait subi de nombreuses oppérations. (photo Reporters)

Pour Tarak Ben Ammar, ami et ex-manager de Michael Jackson, les médecins sont des "criminels" et des "charlatans".

Tarak Ben Ammar, ami et ex-manager de Michael Jackson, a qualifié vendredi de "criminels" les médecins "charlatans" qui ont profité selon lui du fait que la star était un "hypocondriaque" se bourrant de médicaments, à l'antenne de la radio française Europe 1.

"Il est clair que les criminels dans cette affaire sont les médecins qui l'ont soigné tout au long de sa carrière, qui lui ont
détruit le visage, lui ont donné des médicaments pour lui enlever les douleurs", a déclaré Tarak Ben Ammar, producteur de cinéma et homme d'affaires tunisien.

Somnifères

"Il n'arrivait pas à dormir donc il prenait des somnifères. C'était un hypocondriaque et on ne savait jamais vraiment s'il était
malade car il a été entouré de médecins charlatans qui vivaient de cette maladie, qui lui facturaient des milliers et des milliers de dollars de médicaments, de vitamines...", a poursuivi le producteur qui a été manageur du chanteur sur une tournée mondiale à la fin des années 90.

Selon lui, Michael Jackson est mort "d'une crise cardiaque parce qu'il prenait toutes sortes de médicaments" mais il ne l'a "jamais vu se droguer".

"Il se nourrissait mal, il n'avait pas une vie très saine, il ne pouvait pas faire de sport. Tout cela sur n'importe quel être humain
aurait eu les mêmes conséquences", a-t-il conclu. Michael Jackson est mort jeudi à l'âge de 50 ans dans un hôpital
de Los Angeles où il avait été admis en urgence à la suite d'un arrêt cardiaque.

AFP