article abonné offert

BRUGELETTE

La Sucrerie, une longue histoire

La Sucrerie de Brugelette est créée en 1870 sous l'appellation « Jules Lierens et Cie ». En 1881, l'entreprise prend le nom de « Sucrerie de Brugelette SA » et se modernise. Ce changement lui permet de passer sans encombre le cap des années 1885 durant lesquelles une crise économique provoque la fermeture en Belgique de 45 sucreries sur les 150 existantes. En 1914, la Sucrerie de Brugelette traite 450 tonnes de betteraves par jour. De 1925 à 1929, le tonnage annuel varie de 30 à 35.000 tonnes avec une production de sucre cristallisé d'environ 3 500 à 4 000 tonnes ; le travail journalier moyen est de 500 tonnes. Une nouvelle étape commence en 1929 avec l'achat de la Sucrerie de Brugelette par la Raffinerie Tirlemontoise. Le potentiel de l'usine est alors porté de 500 à 1000 tonnes de betteraves par jour et de nombreux investissements sont réalisés. À partir de 1967, afin de répondre aux exigences du Marché Commun du Sucre, la Raffinerie Tirlemontoise mène une politique d'extension et de rationalisation. C'est le début de réalisations d'envergures et ultramodernes qui vont doubler la capacité de production de l'usine (construction d'un nouveau four à chaux, renouvellement de la centrale électrique, construction d'un silo d'une capacité de 35 000 tonnes...).


Nos dernières videos