Maxa gagné en assurance et sérénité

Voici quelques extraits du témoignage de la maman d'un enfant ayant participé au stage « Création Vivante » animé par Martine Dussart.

« Max (pseudo) va très bien. Le lendemain de la fin du stage, revenu sur son territoire, il fêtait son anniversaire, avec ses copains de classe. Je le voyais redevenir grognon face à des enfants qui ne voulaient pas partager les jeux qu'il avait choisis... C'était reculer pour mieux sauter. Quelques jours plus tard, il redevenait, petit à petit, plus serein. Il revenait parfois avec de grandes vérités de communication, de langage du corps et une assurance qui lui faisait prendre sa place face à des choses qu'il n'estimait pas justes. Il y a quelques jours, mon mari a demandé à l'institutrice de Max si tout allait bien pour lui. Et bien oui, il travaille très bien, mieux encore qu'auparavant. Il est très sociable (alors, qu'il avait déjà reçu quelques critiques sur son comportement) et, de plus, il participe activement en classe (ce qui était un de ses points noirs). Nous avons pu constater, en quelques jours, qu'il a pris soin de son écriture (là aussi, c'était une de ses faiblesses). Hier, nous avons fait un barbecue... Il s'est occupé d'activer et de recharger régulièrement le feu. Il a cuit fièrement ses saucisses et les a mangées à la manière des hommes de la préhistoire (comme lors du stage). J'ai l'impression que ce n'est pas son anniversaire qui l'a rendu plus sage et plus mûr... Je lui rappelle parfois les mécanismes de domination, pour qu'il n'en oublie pas la base mais, souvent, c'est encore lui qui m'en apprend : « Tu oublies maman. L'indifférence, ce n'est pas que l'expression du visage... C'est tout le corps qui parle. Tiens, mets un masque et fais-moi l'indifférent. » Notez que c'était mon meilleur rôle, comme par hasard... » J.-P.C.