Standard: qui remplacera Oguchi Onyewu?

En fin de contrat, Onyewu devrait retrouver l'Angleterre après son expérience de 6 mois à Newcastle en 2008. (photo Belga)

Alors que le défenseur devrait annoncer son futur club dans les prochains jours, les noms de remplaçants se multiplient.

Oguchi Onyewu est en Afrique du Sud, où il débute ce soir la Coupe des Confédérations contre l'Italie. Dans les prochains jours, il devrait faire savoir où il jouera la saison prochaine (Birmingham, qui a engagé un défenseur, ou Fulham), ce qui lancera officiellement la course à sa succession.

Évidemment, le Standard n'a pas attendu pour se renseigner et les derniers jours ont apporté leur lot de noms. Le premier fut celui du Portugais Joao Paulo Andrade, défenseur de 28 ans (1m82 et 87 kg), prêté par Porto au Rapid Bucarest. Joaquim Preto l'aurait déjà visionné. L'autre piste mènerait en Ukraine, à Poltava. C'est là-bas que joue l'international albanais Debatik Curri (25 ans, 1m87 et 82 kg). Enfin, les noms de Cerdan (Le Mans) et Taravel (Zulte-Waregem, mais prêté par Lille) ont également circulé.

Le remplaçant d'Onyewu se trouve peut-être dans cette liste, à moins qu'il faille combler deux départs, si Mohamed Sarr souhaite obtenir son bon de sortie. Le défenseur sénégalais a en effet connu une fin de saison chahutée avec Laszlo Bölöni et la prolongation de l'entraîneur roumain pourrait l'inciter à aller voir ailleurs. Les premiers entraînements donneront une indication. Dans les autres lignes de jeu, le nom de Collet (Mons) circulerait, de même que celui d'un gardien grec, Giorgos Abaris (27 ans, Tripolis), que Bölöni aurait déjà rencontré.

Jovanovic et Stuttgart, ça chauffe, mais...

Voilà pour les éventuelles arrivées. Côté départ, hormis Onyewu, Espinoza et Toama, la direction liégeoise veut garder un maximum de joueurs, mais elle se séparera peut-être dans les prochains jours de Milan Jovanovic. Sollicité par Stuttgart en milieu de semaine passée - un émissaire allemand était venu le voir à Belgrade -, l'attaquant avait demandé le temps de la réflexion, cela coinçait notamment au niveau salarial. Samedi, Horst Heldt, le directeur sportif de Stuttgart, confirmait l'intérêt du quatrième de la Bundesliga et on parlait d'une offre de 8 millions €, pas encore arrivée sur les bureaux liégeois toutefois.

A ce prix-là, le Standard ne devrait pas retenir son Serbe, qui sera en fin de contrat en juin 2010. Pour autant, il n'est pas encore acquis qu'il partira. Pour les raisons financières citées plus haut, mais aussi pour des raisons sportives. En restant au Standard, Jova a l'assurance de jouer la Ligue des champions alors que Stuttgart doit passer par le barrage, fin août. Cette mise en vitrine, à un an de la Coupe du monde, pour laquelle la Serbie est bien partie, n'est pas négligeable. D'un autre côté, il pourrait aussi bien se signaler en Bundesliga, même sans matches européens. En vacances en Serbie, avec son épouse et ses enfants, Jovanovic devrait en savoir plus dans les prochains jours sur son avenir. Il semble en tout cas tenir la proposition qu'il attendait depuis qu'il est arrivé au Standard: celle d'un club du top 4 de l'un des cinq grands championnats européens.

Un avenir qui conditionnera celui de Leon Benko. L'attaquant croate, qui n'a toujours pas prolongé au Standard, est sur les listes de St-Trond, Lokeren et le G Beerschot. Il a également été proposé à Grenoble et Sion, où il devrait passer un test avant d'aller plus loin.

+ Prolongez l’info dans Vers l’Avenir, L’Avenir, Le Jour, Le Courrier de ce lundi 15 juin.