Longtemps cité pour prendre la succession de Rudy Anciaux à Petit-Waret , l'ex-coach de Spy, Luc Eymael, s'est finalement lié à Hamoir, qui n'a pu assurer son maintien en nationale 3.

Hamoir n'a donc pas traîné. Il a déjà trouvé un successeur à Stéphane Huet. Le président Finocchio a rondement conclu l'affaire avec Luc Eymael, ex-entraîneur de Spy (P1 namuroise) et qui se préparait à signer à Petit-Waret, futur promotionnaire. L'ex-gardien de but, qui a aussi entraîné Weywertz et le Lorrain Arlon, explique : « J'avais trouvé un sponsor pour Petit-Waret, et je me préparais à signer lundi soir mon contrat là-bas, et il restait quelques détails d'ordre financier à régler. Par rapport aux dernières discussions avec le club namurois, la donne avait un peu changé, mais nous étions loin dans les négociations. J'ai alors reçu un coup de fil d'un dirigeant d'Hamoir me demandant de me mettre en contact avec le président. Nous nous sommes vus lundi en fin d'après midi, et le président Finocchio m'a dit qu'il me donnerait réponse pour mercredi matin. Mardi matin, il me sonnait pour me donner la confirmation que le poste de coach me revenait. » Mardi soir, Luc Eymael n'a pas donné entraînement à Hamoir car il avait un souper avec les joueurs de Spy, équipe avec laquelle il vient de terminer le championnat en boulet de canon. C'est Michaël Jourdan, l'entraîneur des scolaires, qui a donc assuré l'entraînement. Mais jeudi, Luc Eymael sera sur le terrain, et dimanche, il sera sur le banc pour assurer le coaching lors du dernier match du tour final contre Léopoldsburg.

Aussi disc-jockey !

Et Luc Eymael, qui, dans la vie, est professeur d'éducation physique dans l'enseignement primaire, de poursuivre : « Il faudra transférer dans tous les secteurs de jeu. Mon système est le 4-2-3-1. J'ai bien sûr déjà pris beaucoup de contacts, et le président Finocchio rencontrera aussi des joueurs. Tout en sachant qu'il sera en vacances de jeudi jusqu'à lundi ». Il reste à savoir maintenant sur quel pied les Hamoiriens vont danser, puisque Luc Eymael a d'autres cordes à son arc. En effet, il est aussi disc-jockey, et, depuis quelques mois, anime dans une discothèque sur la route de Tongres.

Une première réponse sera déjà donnée dimanche, même si l'intéressé précise : « Laissez moi d'abord voir dans quel état sont les joueurs, car l'annonce du départ de Stéphane Huet a certainement laissé des traces dans les esprits. Et c'est logique après trois années passées dans un même club ».