Didier Donfut, sa consultance facturée 143.000 euros

(Photo Reporters)

Le ministre wallon Didier Donfut, 3e sur la liste PS à Mons, a signé en 2000 une convention qui lie sa société de consulting (IDEE) à l'IGH (Intercommunale gazière du Hainaut) pour un montant annuel de 120.000 euros. Tollé...

Les gains de l'activité de consultance de la société de Didier Donfut s'ajoutent à son salaire ministériel, écrit mardi La Libre Belgique.

La convention est toujours en vigueur. Elle a été reconduite en 2006 et a été indexée. Elle tourne aujourd'hui autour de 143.000 euros par an.

La société a facturé pour plusieurs centaines de milliers d'euros en huit ans. Les factures s'enchaînent et les cachets de consultance de l'IDEE sont versés sur le compte bancaire de la société de Didier Donfut dont il est l'unique actionnaire et qui n'emploie qu'une personne.

Les missions d'IDEE se limitent à quelques conseils dans les contacts entre IGH et Electrabel. La convention prévoit que "le consultant pourra organiser ses activités avec la plus grande liberté et avec la plus complète indépendance".

IGH est présidée par Marie-Paul Bury, conseillère communale PS à Frameries, commune dont M. Donfut est bourgmestre. La convention a été signée en 2000 par Robert Urbain et Patrick Moriau, également PS.

Une seconde convention lie, depuis 2000, IDEE à une autre structure publique, la Socofe, un holding public présidé par Jean-Claude Marcourt. La Libre Belgique s'interroge sur le montant de cette convention.

Il apparaît que Didier Donfut a mené des négociations gouvernementales pour le PS sur le décret gaz et électricité. "Il a effectué un lobby caricatural pour Electrabel", a rapporté au journal un observateur de premier plan.

Le député Richard Miller (MR) déposera mardi au parlement wallon une interpellation au ministre-président Rudy Demotte à propos de la situation du ministre de l'Action sociale, Didier Donfut.

Belga