Benoît Lutgen: "J'en ai marre des sondeurs"

(photo EdA - Jacques Duchateau)

INTERVIEW | Plutôt ministre que président du cdH. Contre l'adoption par des couples homosexuels. Ras-le-bol des sondeurs. Benoît Lutgen, ministre wallon de l'Agriculture se livre, sans tabous.

Après les élections, Joëlle Milquet devrait normalement céder la présidence du cdH. On vous cite dans les candidats. C'est votre choix?
Mon choix est très clair. C'est d'abord de réussir les élections du 7 juin. Après, si je suis élu, que l'on soit dans la majorité ou dans l'opposition - où il y a moyen de faire un travail formidable _, mon combat pour les agriculteurs se poursuivra.

Vous aimeriez bien rempiler dans vos fonctions ministérielles!
Avouez que c'est difficile de trouver plus belles compétences que celles-là pour moi. L'agriculture, l'environnement, le tourisme, ce sont des domaines profondément humains. On touche au coeur même des régions.

Donc, plutôt ministre de l'Agriculture que président du cdH.
Largement, oui. D'abord, tout le monde demande à Joëlle Milquet de poursuivre son travail. Et est-ce que je serai candidat  ? J'ai une passion énorme pour mon parti. Si, un jour, j'ai l'occasion de pouvoir retravailler au cdH national, je le ferai avec plaisir, que ce soit en tant que président ou même secrétaire national, comme je l'ai déjà été.

Pas mal de gens disent regretter que le «  C  » de Chrétien ait disparu dans le sigle cdH. Quelle est votre position?
On a passé ce cap-là. Les élections de 2004 ont bien montré que les gens ont assimilé notre démarche. On ne renie pas nos origines chrétiennes mais nous sommes un parti ouvert sur d'autres. Ce n'est pas évident de définir la réalité du cdH, c'est très nuancé.

Justement, dans toutes ces nuances, on peine parfois à positionner les opinions du cdH.
On dépasse les clivages mais cela permet de faire fonctionner une société de façon juste.

Sur le chat d'Actu24. be, vous vous êtes affirmé contre l'adoption d'enfants par des couples homosexuels.
C'est exact. On a pris position contre l'adoption par des couples homosexuels. J'estime personnellement qu'un enfant a droit à cette différence qu'il y a entre un père et une mère. J'assume cela complètement. Une adoption, on le sait tous, ce n'est déjà pas très évident.

Il y a eu récemment aussi tout un débat sur le port du voile à l'école.
Non, c'était une vieille note. Une fausse note. Notre position a toujours été la même. C'est de dire  : laissons à chaque établissement scolaire le pouvoir d'interdire ou d'autoriser le voile. Il faut interdire lorsque ce voile est une contrainte. Mais si c'est le choix d'une jeune fille, les pédagogues sont les plus à même d'apprécier la situation.

Les sondages ne sont pas très bons pour le cdH. On sent votre parti sur la défensive.
Il y a cette grille de lecture partout. Mais objectivement, je ne vis pas la même réalité. Et puis, je dois vous dire que j'en ai un peu marre que des intellectuels, des sondeurs, décident à la place des gens dans ce pays. C'est extraordinaire. Dites aux gens de ne pas aller voter, ce serait encore plus simple!

+ Prolongez l’info dans Vers l’Avenir, L’Avenir, Le Jour, Le Courrier de ce jeudi 7 mai.

Nos dernières videos