GHISLENGHIEN

Ghislenghien: les victimes attendent d'avoir l'argent pour se réjouir

Les assurances ont trouvé un accord entre elles pour indemniser les victimes de la catastrophe de Ghislenghien, a-t-on appris mercredi. Du côté des victimes, on prend l'information avec précaution et on attend la concrétisation de l'annonce avant de se réjouir.

Les compagnies d'assurance ont annoncé qu'elles avaient trouvé un accord sur le principe du "pour compte de qui l'appartiendra", ce qui signifie qu'en fonction des décisions judiciaires finales, elles s'arrangeront entre elles.

Les victimes pourraient être indemnisées endéans les deux mois, après un nouvel examen médical. Cette indemnisation est indépendante des décisions judiciaires qui découleront du procès qui s'ouvrira le 25 mai. Les victimes attendent un accord depuis plus d'un an.

"Nous espérons que ce ne sont pas des effets d'annonce qui resteront sans suite", a commenté Silu Diatezwa, grièvement blessé lors de l'explosion, une des victimes à l'origine du Collectif des victimes. Beaucoup de victimes n'ont plus aucun revenu, sont en incapacité de travail et n'ont jamais été indemnisées. Les caisses des fonds d'aides ponctuelles pour les dépenses imprévues sont vides.

"De nombreuses personnes, dont je fais d'ailleurs partie, sont en voie de clochardisation. Nous osons espérer que les assureurs se comporteront en bons pères de famille et qu'aucun aspect technique ne bloquera le dossier encore pendant de longs mois. Il y a péril en la demeure", a souligné M. Diatezwa.

Les victimes veulent y croire. "Mais nous avons tellement souffert que nous avons perdu notre naïveté. J'espère qu'il ne s'agit pas d'une carotte pour nous faire avancer dans le bon sens à l'approche du procès", a-t-il encore remarqué.

Diane, dont le compagnon est décédé lors de l'explosion, se montre dubitative devant l'annonce. "Cela fait plus d'un an que les assureurs promettent un accord et on n'a toujours rien vu venir. Depuis 5 ans, on dit beaucoup de choses. J'ai l'impression qu'il ne s'agit que d'une annonce pour calmer le jeu avant le procès. On y croira quand le processus sera en route", a-t-elle souligné.


Nos dernières videos