Le tribunal correctionnel de Tournai a condamné mercredi un jeune homme de 18 ans, Johan Bacq, originaire d'Ath, à deux ans de prison dont un ferme pour extorsion de fonds et traitements inhumains. L'individu a par contre été acquitté de la prévention de vol et utilisation d'une carte bancaire.

Les faits reprochés au prévenu se sont déroulés à Ath entre le 1er novembre 2008 et février 2009. En décrochage scolaire depuis deux ans, sans travail, Johan Bacq avait été accueilli par Jean-Marie Destebecq, un Athois âgé de 44 ans.

S'inscrustant peu à peu au domicilie de l'intéressé, le prévenu y faisait régulièrement venir des amis, tous mineurs d'âges. Menaçant l'homme qui l'hébergeait, lui faisant subir des traitements parfois violents ou dégradants, Johan Bacq a réussi à lui soustraire au fil des mois un montant de 3.000 euros.

Lors de l'audience d'avril dernier, l'avocat du prévenu avait plaidé une peine de travail à titre principal et une peine assortie d'un sursis probatoire à titre subsidiaire.

Dans ses attendus, le tribunal a tenu compte du jeune âge du prévenu et de l'absence d'antécédents judiciaires. Le tribunal a évoqué le caractère odieux des faits et le fait que le prévenu représentait un danger pour la société.


Nos dernières videos