Pas moins de 24 douilles et quatre cartouches non percutées ont été retrouvées sur le lieu du braquage du fourgon blindé retrouvé devant l'ancienne banque Dexia de Spy en novembre 1996, a indiqué Eric de Dompel, l'expert en balistique, mercredi, devant la cour d'assises de Namur qui doit juger Ion Incze, un Roumain de 52 ans, accusé, avec la bande à Bancsa, de plusieurs vols avec violence et braquages de fourgons blindés survenus dans les années nonante.

Selon l'expert intervenu sur les lieux, plusieurs impacts ont été constatés sur le fourgon. Seize douilles de kalachnikov et huit douilles d'un fusil de guerre ont été relevées sur place ainsi que quatre cartouches non percutées et quelques débris de projectiles. Par ailleurs, onze impacts de balle ont été relevés sur le pare-brise du véhicule et onze autres sur le flanc du fourgon. Deux des trois convoyeurs présents avaient été sérieusement blessés dans l'attaque.

A l'issue de ce témoignage, la cour a donné la parole aux anciennes employées du magasin GB de Belgrade, attaqué le 7 février 1997. L'une d'entre elle a ainsi expliqué qu'elle avait été prise en otage jusqu'au bureau par un homme cagoulé et que ce dernier l'avait contraint à ouvrir le coffre-fort. "Il semblait fort énervé à un point tel qu'il a tiré un coup de feu dans le mur, juste au-dessus de ma tête", a-t-elle expliqué. "Par chance, nous n'avons reçu que des débris de plâtre et personne n'a été blessé. Néanmoins, l'homme nous a menacés de mort si on n'ouvrait pas le coffre".

Egalement appelés à témoigner, les experts psychiatres ont, quant à eux, dressé le portrait de l'accusé. Selon leurs conclusions, Ion Incze minimise les faits et rejette la responsabilité des faits sur « l'autre », en l'occurrence Francisc Bancsa. De plus, Ion Incze traite l'information de manière superficielle et rapidement. Il gère très mal son stress et peut se montrer impulsif. Enfin, il est peu ou mal intégré dans la société.

Dès jeudi matin, les débats se poursuivront avec les plaidoiries des différentes parties et le réquisitoire du ministère public.

Nos dernières videos