Manifestement ivre, un ministre ukrainien refusé à bord d'un avion allemand

Manifestement ivre, un ministre ukrainien refusé à bord d'un avion allemand

Le ministre ukrainien de l'Intérieur, Iouri Loutsenko, ici avec le Premier ministre ukrainien Ioulia Timochenko, à Kiev le 1er octobre 2007

Le ministre ukrainien de l'Intérieur, Iouri Loutsenko, 44 ans, et son fils de 19 ans, se sont vu refuser l'embarquement à bord d'un vol Francfort-Séoul en raison de leur état d'ébriété, a indiqué mercredi la police allemande, ce que Kiev a démenti.

L'incident a eu lieu lundi après-midi, alors que M. Loutsenko et son fils, en correspondance à Francfort en provenance de Kiev, voulaient embarquer sur un vol Lufthansa pour Séoul, a indiqué un porte-parole de la police de Francfort.

Selon le quotidien populaire Bild, qui a révélé l'incident, le ministre et son fils auraient brièvement opposé une résistance aux policiers, intervenus sur demande du commandant de bord, afin qu'ils n'embarquent pas dans l'avion.

Un porte-parole de la compagnie Lufthansa a déclaré, sans évoquer nommément M. Loutsenko, que le commandant de bord avait "décidé, dans l'intérêt de la sécurité à bord, de ne pas embarquer" les deux passagers ukrainiens.

MM. Loutsenko père et fils ont finalement pu continuer leur voyage mardi, avec 24 heures de retard.

La porte-parole du ministre ukrainien de l'Intérieur, Inna Kyssil a reconnu qu'il y avait "un conflit" entre le ministre avec les autorités aéroportuaire mais a démenti que M. Loutsenko était ivre.

"Il y a eu un petit conflit. Ils voulaient effectivement embarquer à bord de l'avion Francfort-Séoul" mais ont échoué en raison d'"un retard" de l'avion Kiev-Francfort, a-t-elle déclaré à l'AFP. "Personne n'était ivre", a-t-elle assuré.

Interrogé par l'AFP, l'aéroport de la capitale ukrainienne a toutefois indiqué qu'aucun des trois vols reliant lundi Kiev à Francfort n'a enregistré de retard à l'arrivée en Allemagne.

Pour sa part, l'opposition ukrainienne (Parti des régions, pro-russe) a saisi l'occasion pour réclamer la démission du ministre.

"Iouri Loutsenko est un homme amoral. Il doit démissionner car il déshonore le pays", a déclaré une député Olena Bondarenko, selon le site officiel du Parti des régions. "Après cet incident, l'Ukraine sera perçue comme un pays où les ministres sont des alcooliques", a-t-elle poursuivi.

M. Loutsenko s'était déjà retrouvé au coeur d'un scandale en janvier 2008 lorsqu'il s'était battu avec le maire de Kiev à l'issue d'une réunion à la présidence, sous les yeux du gratin politique ukrainien.

Nos dernières videos