SAINT-SERVAIS

Des voitures de prestige saisies mises en vente le 14 mai par l'OCSC

Le SPF Finances et l'Organe central pour la saisie et la confiscation (OCSC) mettront en vente le 14 mai une série de voitures de prestige qui ont été saisies chez l'ex-avocat Jean-Luc Burlion. Il avait été inculpé en 2006 pour abus de confiance, faux en écriture et escroquerie.

Le but de la vente est d'indemniser au moins en partie les victimes de l'ancien avocat. Jean-Luc Burlion aurait escroqué une centaine de clients dont il administrait les biens, principalement des personnes âgées. Le montant du préjudice s'élève à quelque 7 millions d'euros.

Ces pratiques illégales ont été découvertes en 2006 lorsque des héritiers de clients décédés se sont rendus compte que les fortunes de ces derniers avaient disparu.

Une enquête instruite par le juge d'instruction financier Jean-Claude Van Espen a démontré que l'avocat Burlion avait détourné de l'argent pour mener la grande vie. Il avait acheté une ancienne ferme d'une valeur de 840.000 euros ainsi que des vins d'un grand cru.

Jean-Luc Burlion avait également acheté de nombreuses voitures de prestige, sa grande passion. Il s'était ainsi offert une Formule Un Benetton Ford qu'avait pilotée Thierry Boutsen. Il avait monté une petite entreprise, Red Racing, pour faire la promotion de ses voitures, dont deux Porsche, une Jaguar Type E cabriolet, une Lotus Exige CUP 240 et une Renault 4CV de 1960.

Toutes ces voitures ont été saisies par le juge d'instruction Van Espen et seront mises en vente le 14 mai prochain, alors même que l'instruction judiciaire n'est pas terminée.

La vente publique aura lieu à 10h00 dans les bâtiments du SPF Finances, situés Boulevard Roi Albert II à Bruxelles.

Le public pourra examiner les voitures les 12 et 13 mai à Saint-Servais, Gentbrugge et Villers-le-Bouillet.

L'OCSC signale que ces voitures sont vendues sans garantie.

Informations disponibles sur le site www.patrimoniumdiensten.be

Nos dernières videos