LIEGE

Assises de Liège: Cevher Kürt figurait parmi les gros joueurs de bingo

Des témoins ont décrit mercredi devant la Cour d'assises de Liège le comportement particulier de certains gros joueurs de bingo. Cevher Kürt, accusé du meurtre de Stéphanie Ribette, était un de ces gros joueurs. La nuit des faits, plusieurs gros gains ont été enregistrés dans le café de Liège où a été commis le meurtre de la serveuse.

Les faits s'étaient déroulés la nuit du 17 décembre 2006 dans un café situé en Outremeuse, la Taverne des Prés. La serveuse du café Stéphanie Ribette (23 ans) avait été agressée par son dernier client, lequel n'avait pas accepté le dénouement du jeu de bingo auquel il s'était livré. Cevher Kürt avait frappé la victime à coups de marteau dans une séquence d'acharnement.

La Cour a entendu différents témoins qui fréquentaient la taverne où se sont déroulés les faits. Stéphanie Ribette était très attachée à ce café, où des nombreuses personnes venaient aussi jouer au bingo ou aux cartes. Gérante et serveuse dans la taverne, elle était consciencieuse, structurée et organisée dans son travail, selon ce qu'ont rapporté les témoins. C'est principalement elle qui faisait "tourner" le café, les autres gestionnaires étant plus en retrait.

Une ancienne serveuse de cet établissement a rapporté qu'elle n'appréciait pas l'état d'esprit de certains clients qui fréquentaient ce café uniquement pour jouer. Il existait une grosse différence entre la clientèle de nuit et celle de jour. La nuit, les clients étaient de très gros joueurs qui dépensaient d'importantes sommes d'argent. "Ils s'énervaient facilement contre les machines, transpiraient et jouaient gros, a précisé le témoin. J'en ai vu certains qui arrivaient dans un état anormal ou livide. D'autres étaient suivis par des psychologues et prenaient des médicaments."

Parmi ces joueurs, il en existait qui étaient capables de jouer toute la nuit et de ne quitter le café qu'au début de la soirée suivante en dépensant jusqu'à 3.000 euros dans le bingo. Cevher Kürt était un de ces gros joueurs.

Un client âgé, qui fréquentait cette taverne pour jouer aux cartes, a rapporté qu'il avait assisté à certaines scènes lors desquelles les joueurs de bingo se montraient très agressifs dans leurs séances de jeu. Il arrivait même à Stéphanie Ribette de menacer d'appeler la police quand elle n'arrivait plus à contrôler l'enthousiasme ou l'agressivité débordante des joueurs.

La nuit des faits, un incident s'était produit sur le bingo sur lequel avait joué Cevher Kürt. Un technicien a confirmé que l'appareil avait présenté un problème de mémoire et que la serveuse, après avoir pris contact avec lui, avait solutionné le problème en éteignant et rallumant le jeu. Plusieurs gros gains ont été enregistrés au cours de la nuit, entre 1h05 et 4h04 pour un décompte total de 615 euros. Le dernier paiement de gains a été effectué à 4h04.

Pour un exploitant de café, le jeu de bingo peut être très rentable. Selon le pourcentage des gains qui lui est restitué et quand de gros joueurs sont des habitués de l'endroit, la recette mensuelle peut rapporter au cafetier l'équivalent de son loyer.

Nos dernières videos