TC Gand: croque-mort condamné pour avoir falsifié un testament

Le tribunal correctionnel de Gand a condamné mercredi un entrepreneur de pompes funèbres, âgé de 36 ans, à quatre ans de prison ferme pour faux en écriture et tentative d'escroquerie. L'homme a en effet tenté de falsifier le testament d'un homme décédé, afin qu'il puisse empocher l'héritage de plus d'un million d'euros.

Les faits datent de début 2008, à la suite du décès d'une personne âgée de Gand. Le veuf devait hériter de plus d'un million d'euros et d'un appartement à Gand. Mais l'entrepreneur de pompes funèbres a modifié les dernières volontés du mort afin d'empocher la totalité de l'héritage.

L'homme a également été condamné pour avoir falsifié la signature au bas d'un formulaire de demande de crémation. Il a par contre été acquitté pour avoir modifié un formulaire dans lequel il aurait indiqué que les cendres devaient être dispersées et non conservées dans un columbarium.

Le pot aux roses a été découvert lorsque l'entrepreneur de pompes funèbres s'est présenté, dès la découverte du corps, comme bénéficiaire. Lors de perquisitions, les enquêteurs ont découvert des indices de falsification sur l'ordinateur du prévenu. L'homme a déclaré regretter les faits.

Le tribunal a condamné l'homme à une peine de prison ferme. Outre une amende de 2.750 euros, il a également écopé d'une interdiction professionnelle de 10 ans.

L'entrepreneur n'a jamais touché l'héritage. L'Etat en sera probablement bénéficiaire.


Nos dernières videos