article abonné offert

JODOIGNE

Règlement de comptes

Jeudi dernier, vers 19h, trois individus se présentent chez Lavender père, domicilié rue Basse Charlotte. Ils lui expliquent que leur fils, qui a été libéré le matin même, leur doit de l'argent pour de la drogue fournie alors qu'il était détenu à la prison de Nivelles. Le fils sort une arme dont l'un des visiteurs s'empare. Il tire dans une porte à hauteur d'homme, ce qui pourrait lui valoir une prévention de tentative de meurtre. Tous trois ont été mis à disposition d'un magistrat instructeur. Ce dossier est mis en liaison avec la mort par overdose d'un détenu, Collignon, au cours de la nuit du 29 au 30 avril, à Nivelles. L'enquête a démontré que, de sa cellule, Lavender avait organisé un trafic de stup. Du haschisch a été retrouvé, mais il tombe sous le sens qu'on ne meurt pas d'une overdose de « H ».


Nos dernières videos