Christophe Villeret, troisième roi d'une dynastie

Vive le roi ! Les cris fusent lors des apparitions publiques de Christophe Villeret au sein du Serment de Saint-Sébastien. Et pour sa première sortie, décoré du précieux sautoir, ils n'ont pas fait défaut. Le titre de roi, il l'a conquis de haute lutte une semaine avant la procession. Une quatrième flèche de toute beauté, et une distinction méritée si l'on juge les appréciations flatteuses de ses amis archers.

Le nouveau roi a de qui tenir : son père Yvon fut couronné en 1991, et son grand-père Raymond fut couronné empereur, distinction suprême acquise par ceux qui sont sacrés trois années de suite (1966, 1967 et 1968). Un exploit tel qu'on n'en voit qu'un par siècle, le premier empereur dont se souvienne la confrérie était Édouard Melotte, sacré en 1888, 1989 et 1990.

Nos félicitations au nouveau souverain, à qui l'on souhaite qu'il réitère la performance de son aïeul.

Nos dernières videos