article abonné offert

BALLE PELOTE DIVISION 2 NATIONALE

Villers du paradis à l'enfer

Les luttes se suivent mais ne se ressemblent pas pour les Villersois. Vendredi, les Philippevillains ont carrément survolé le derby face aux voisins de Thy, ne laissant que des miettes à leurs invités. Dimanche, par contre, les supporters ont eu droit au scénario inverse. Les gars de Roméo Corazza ont subi la loi d'une équipe d'Acoz qui fait figure d'épouvantail. « Lors de la lutte d'ouverture, on s'est contenté de jouer dans le jeu, profitant au maximum des maladresses des Métallos, reconnaît Dimitri Wouez. Par contre, dimanche, nous n'avons jamais réussi à mettre les Coquis en difficulté. Avec un Philippe Sanzot, intouchable, et qui fouetta à 13 reprises entre les perches, Acoz a déroulé. » Du côté villersois, seuls Stéphane Lebrun (2) et Wouez ont frappé entre les perches. Thy-le-Château rêvait sans aucun doute d'une toute autre entrée en matière. « Dans le derby, nous avons été inexistants, avoue Michel Antoine. Sur le rectangle, nous n'avons jamais trouvé la parade et nous avons été incapables de compenser sur le tamis. » Fort heureusement, les Thyroctastellopolitains ont redressé la tête en déplacement à Ninove qui a pu compter sur un Philippe De Mil autoritaire sur le rectangle. « Plus mauvais que vendredi c'était impossible. Eric Fromont a nettement mieux répondu sur le rectangle tandis que Scaillet, Demoulin et Genot ont totalisé 8 balles outres. Nous aurions pu davantage malmener les Allumettiers si nous n'avions gaspillé deux jeux de 0-40. Il nous a manqué un brin de réussite dans les petits coups. » DO


Nos dernières videos