BALLE PELOTE PROMOTION

Leignon apprivoise le tamis

Les Leignonnais ont manifestement retenu la leçon d'un dernier exercice en demi-teinte. Toujours est-il que les arrivées de Vincent Macor, Geoffray Haubruge et Kévin Dumont ont métamorphosé les ouailles des frères Pairoux qui viennent d'engranger huit points sur neuf. « Au-delà d'une bonne entente, le rôle de Vincent Macor s'avère primordial pour conseiller et secouer les gamins, commente le président Roger Pairoux. À l'inverse de la saison passée, nous avons nettement amélioré nos livrées en réduisant nos larges à une moyenne inférieure à dix par lutte. Avec cinq livreurs de fond, nous avons du potentiel conjugué à la force de frappe des frères Haubruge et de Macor. J'ajoute que les cordiers Dumont et Briot sont quasi infranchissables. Cette mise en route sur les chapeaux de roue est excellente pour le moral et la confiance. On prendra lutte par lutte avec l'objectif de figurer parmi le trio de tête.

Force est de constater qu'on s'oriente vers un championnat à deux vitesses avec déjà plusieurs équipes à la traîne. » À cet égard, le prochain derby face à Chevetogne, en proie à des défections, devrait logiquement permettre aux Leignonnais de poursuivre sur leur lancée.

Dave s'est réhabilité

Après une première défaite enregistrée à Leignon (15-6), Dave a opportunément remis les pendules à l'heure en réalisant le carton plein contre Meux (13-5). « À Leignon, on peut s'estimer satisfaits d'avoir pu décrocher un point, souffle Pascal Knipping. Nous étions à côté de nos pompes en livrant notamment deux baraques par jeux et tout en cafouillant sur le rectangle. En étant largué d'emblée à 0-3, je croyais revivre le même scénario contre Meux mais la permutation de Lambiotte avec Servais au pivot apporta le déclic attendu. En livrant tout simplement dans le jeu, nous avons fait la différence via douze jeux de rang. De plus, Zicot et Beaufays ont retrouvé leurs sensations au rechas. » J.-M.L.

Nos dernières videos