BALLE PELOTE DIVISION 3 NATIONALE B

Rosée autoritaire chez lui

Entrée en matière réussie pour les promus de Rosée qui ont agréablement surpris leur monde en remportant le derby contre Durnal. « Notre victoire en coupe à Wodecq a gonflé le moral des troupes, confie le président Bruno Cat. Certes, on s'est fait peur en début de lutte mais, par la suite, nous avons pu compter sur notre nouveau grand milieu. Frédéric André, avec neuf rechas outres, a fait la loi sur le rectangle, bien épaulé par Yannick Somme (4). Au second acte, les cinq joueurs ont sorti la lutte parfaite. » Voilà un précieux succès dans l'optique d'une qualification pour la Balle du Gouverneur.

Le lendemain, chez les voisins de Laneffe, les Roséens ont réussi l'essentiel en sauvant le point. « Sur la lancée de vendredi, nous avons bien débuté la partie avant de subir la loi des Laneffois. Sébastien Droussin, très régulier du fond, nous a permis de ramener un point. » Durnal, l'autre promu, a dû se contenter de deux petites unités. « À Rosée, nous avons raté le coche en première armure. Ensuite, nous n'avons jamais réussi à allonger le tir pour éviter André, souligne Ludo Talevski. Et contre Montgauthier, nous avons cherché à limiter les dégâts. Au premier acte, nous sauvons trois jeux sans avoir sorti une balle sur le rectangle. Le point conquis, nous le devons aux livrées mauvaises des Rochefortois. Nous devons obligatoirement nous reprendre pour espérer rejoindre la place Saint-Aubain. » Troisième la saison dernière, Montgauthier a déjà pris place sur le podium, après deux journées. « Depuis le début de la saison, Fred Guyot tire littéralement l'équipe vers le haut, constate Pascal Mathieu. Sur le tamis comme sur le rectangle, il épate la galerie. À Durnal, il signe huit rechas entre les perches. Christophe Vander Elst répond également à l'attente. » Pointé parmi les favoris, Laneffe a loupé son départ avant de se reprendre non sans peine face à Rosée. « La blessure de Benjamin Grégoire nous a déstabilisés, confie Jean-François Speleers. Tant à Maubeuge que contre Rosée, nous avons dû courir après le score. Chez les Nordistes, nous avons manqué de régularité et de précision dans les petits coups. Menés 11-4, nous avons pu sauver le point grâce au trio Denis-Desart-Croisier. Dimanche, nous avons redressé la tête grâce au duo Croisier (six outres) et Delfosse. » Vitrival, privé de Paquet et Gillard, est tombé sur une équipe de Maubeuge particulièrement gourmande. « À 3-3, nous avons multiplié les erreurs au service. Dans les petits coups, nous avons foiré, n'arrachant qu'un petit jeu sur les huit montés à l'extrême. » DO

Nos dernières videos