DIVISION 4 C

Bioul qui rit et Bioul qui pleure ?

Une équipe B qui monte, pendant que la A dégringole. Pas de quoi mettre les petits plats dans les grands ? Et bien si ! À Bioul on a fait la fête.

Le Francis Henkinbrant est, sans conteste, tombé dans le chaudron bioulois

en étant petit. « Je termine cette année, puis je passe le témoin, nous confie-t-il. « Nullement par dépit. Mais j'estime, que le moment est venu de laisser ma place à un autre. Je resterai, malgré tout, au service du club. La mauvaise saison de notre équipe-fanion n'a, à aucun moment, influencé ma décision. Aujourd'hui, malgré cette relégation, tout Bioul rit. Mon seul regret ? C'est d'avoir réussi à accéder à ce niveau promotionnaire. Pour un petit club comme le nôtre, c'est un véritable défi. Car il faut assumer. Surtout au niveau financier. À côté du droit d'entrée exigé par la Fédération, il faut ajouter les déplacements, les réceptions, le sponsor qui ne répond pas à l'attente, et tutti quanti. Nous sommes tout de même parvenus à boucler la boucle. Mais pas prêts à récidiver ! Je tire toutefois un grand coup de chapeau aux joueurs et à l'entraîneur Ory. Qui sont restés motivés, jusqu'au bout. Notre futur objectif, est de repartir au sein de l'élite provinciale, en alignant un maximum de gens du cru. » Force est de reconnaître, lorsqu'on y pose les pieds, que ce club du grand Anhée est accueillant à souhait. De par la configuration de ses installations, et la bonhomie des bénévoles qui y gravitent.

Ce dimanche, sur le coup de 14 heures, les cadets et leurs parents sont à table. Histoire de terminer la saison en beauté. Et de raffermir, s'il en est encore besoin, une certaine solidarité. Si les jeunes tricotent, en ce moment, des fourchettes, leurs aînés vont tricoter une dernière fois des gambettes. Non pas la der, mais l'avant-der. Car on va recourir à un double test-match, pour sortir le champion du chapeau. Bioul B ou l'Entente Mosane ?« Qu'importe, souligne le délégué Guy Léonard, pendant que sa bar-woman met le champagne au frais, nous allons tous faire la fête. Même nos promotionnaires en déplacement à Spa, ont promis de nous rejoindre en début de soirée. Nous avons, cette année, relevé un défi à ce niveau. Avec les résultats que vous connaissez. Mais il faut bien souligner, qu'ils n'ont nullement sapé l'ambiance, qui règne dans ce club. Petit exemple parmi bien d'autres : en 4 C, notre joueur Christophe Baronheid, qui joue en Corpo avec Agro-Gembloux, est présent à tous les matches. Il s'habille, s'échauffe et s'entraîne avec eux, sans jamais monter sur le terrain ! Comme clubman, on ne fait pas mieux. » Le match ? Une bonne résistance de Sommière, pendant vingt-cinq minutes. Au cours desquelles, les bicolores du coin s'échinent à trouver leurs marques. Avant de trouver, enfin, le chemin des filets. Par Hanssens, David, Manu Pinon, Michaux et Mouvet. Sommière n'a fait que retarder l'échéance. Avant que son adversaire ne déroule.

Nos dernières videos