DIVISION 2 A

Leuze : ambiance et régularité

Leuze : ambiance et régularité

Leuze a mené la danse de bout en bout, avec Arquet sur les talons, avant de ravir méritoirement les lauriers , au terme d'un long suspense.

Les Hesbignons ont bénéficié d'entrée d'une rampe de lancement de choix en engrangeant neuf victoires d'affilée avec la première tranche en poche, l' objectif prioritaire.

« Ce n'était pas prévu de se retrouver en tête mais ce départ sur les chapeaux de roue nous a mis en appétit et boosté la confiance, observe le capitaine Frédéric Adans. Après le coup d'arrêt à Natoye, les "Rouge et Noir" repartirent à nouveau pied au plancher en écartant notamment Ohey et Grand-Leez pour conforter leur leadersship. Toujours est-il qu' Arquet fut la seule formation à s'accrocher avant de connaître une baisse de régime à l'entame du second volet de la compétition. A l'inverse, les pensionnaires des Keutures conservèrent tout leur allant pour s'octroyer une avance de neuf unités.

La déconvenue pascale

A la faveur de deux confrontations durant le temps de Pâques, les Vedrinois ont mis opportunément tous les oeufs dans le même panier pour résorber leur retard à deux longueurs. « Ces deux défaites conjuguées au partage concédé face à Onoz nous ont remis les pieds sur terre avec de plus le sentiment de ne pas pouvoir résister au retour des Namurois, se souvient Frédéric Adans. On a su se remettre en question et la victoire à Wartet a fait un bien fou pour la confiance. »

La mécanique était relancée mais avec toujours le souffle des Vedrinois dans le dos. Les leaders ont réalisé le sans faute pour décrocher méritoirement la timbale. «

Ce fut épuisant mentalement et physiquement de garder ces deux points d'avance. Notre envie de gagner a fait la différence dans une ambiance toujours aussi chouette animée par une mentalité de solidarité quand certains, émoussés, n'avaient plus le même rendement. » Sous la férule de Pascal Lefranc En reprenant les destinées du club qui battait de l'aile, Pascal Lefranc a insufflé une dynamique conquérante via le retour en P2 avant d'ouvrir les portes de l'élite après deux ans dans l'antichambre. « On ne soulignera jamais assez, les mérites de notre mentor, la pièce maîtresse sur l'échiquier. Son apport tactique est tout bonnement impressionnant. C'est à juste titre son jour de gloire. Pour résumer : chapeau à tout ce qu'il a fait, » martèle l'ami Fred. En dénichant le goléador Defoux, en s'assurant les services des chevronnés Poels, Pary et autre Allard, il a trouvé les ingrédients pour concocter une armada de haut de gamme et ce malgré un noyau restreint.

« Une saison extraordinaire car outre le championnat, nous avons atteint la demi-finale de la coupe. Je tiens également à remercier nos nombreux et indéfectibles supporters qui ont largement contribué à maintenir l'ambiance au top. Je tire égament mon chapeau aux Vedrinois Arnaud Poels et "Boule" Fievet, de coriaces rivaux. » Reste à présent à faire bonne figure au sein du gratin provincial. « Dans une fameuse série, ce sera une autre paire de manche. Nous poursuivrons sur la même base avec l'apport de 5 ou 6 recrues pour avant tout renouveler notre bail. »

Nos dernières videos