BASKET-BALL DIVISION 1 REGIONALE

Un sans-faute et une montée méritée ?

Natoye n'est plus qu'à un petit pas de la D 3. Les Condrusiens ont fait fort dimanche à Anderlecht et sont maintenant sur du velours.

Plus qu'un tout petit pas à faire avant le titre ! Tout près de la consécration, les Jaunes ne veulent plus connaître, comme il y a deux ans au même stade de la compétition face à Sombreffe, un revers qui les forcerait à passer par plusieurs test-matches pour monter en D3. On n'en est pas encore là mais il faut se mettre à l'abri le plus vite possible : une victoire anderlechtoise ce soir et les Bruxellois seront relancés mentalement pour conclure lundi prochain chez eux. La prudence est donc de mise. « La fédération ne nous a pas confirmé officiellement que les deux finalistes monteraient d'office, avance Étienne Guilleaume, le président natoyen. Mais si on monte, autant le faire par la grande porte et de la plus belle des manières en décrochant le titre à la maison. »

Sans l'avantage du terrain suite à leur troisième place en phase classique, Natoye a fait le plus dur du travail en s'imposant à l'ombre du stade Constant Vanden Stock dimanche après-midi. Une victoire complète, forgée de bout en bout qui a marqué les esprits. Les Bruxellois, submergés, en étaient presque rétrogradés au rang de spectateurs.

À domicile, c'est la confirmation de cette démonstration qui est attendue. « C'est pourquoi le plus dur reste encore à venir, lance le coach natoyen Andréa Sturam. À Anderlecht, on a réalisé un pas important. On le savait possible à franchir mais il fallait le faire ! »

Les Jaunes pourront de toute manière compter sur leurs supporters pour les pousser en avant. Déjà nombreux à Anderlecht et attendus en nombre ce soir, ils peuvent jouer un rôle déterminant dans la conquête du titre. On le sait, les play-off relèvent toujours quelque chose de particulier.

Néanmoins, cette jeune équipe fait preuve de beaucoup de maturité dans les moments-clés et pourrait ainsi signer un sans-faute avec quatre victoires sur quatre en play-off. Bien emmenés par le duo Collin - Gillain montrant la voie à suivre, notamment derrière les 6,25 m, ils prennent une nouvelle dimension. La preuve ? Ils ont gagné en play-off des rencontres perdues en championnat : les deux matches face à Stambruges et le déplacement à Anderlecht. « Ce qui compte maintenant, concluait Andréa Sturam, c'est de ne pas gâcher son plaisir. On a eu le droit d'être content après la rencontre de dimanche mais, maintenant, on doit aller jusqu'au bout. On ne peut plus avoir de regrets. »

Nos dernières videos