article abonné offert

Chez les Maho, on aime le vélo

Chez les Maho, la donne n'est pas la même que chez les Thomas. Même si Rudi et Hervé, respectivement oncle et père d'Adrien, ont eux aussi un passé de coureur. Certes moins abouti que Léon Thomas, mais les frangins se sont distingués dans les années 1980. « Nous roulions en amateurs, se souvient Rudi Maho. Nous étions de bons coureurs, mais celui qui écumait les courses, c'était Michel Goffin. Un crack. » Aujourd'hui, quand on demande au jeune Adrien qui est son entraîneur, ses yeux cherchent son parrain Rudi. Lequel Rudi a un petit sourire quand on lui rapporte l'anecdote : « Un père est toujours plus sévère, argumente-t-il. Un parrain, plus à la cool. Mais Adrien le sait, on ne lui veut que du bien. Nos photos anciennes lui ont démontré que nous n'étions pas nuls sur un vélo. Lui, pas question de le griller avec des entraînements insensés. À son âge, le cyclisme doit rester un jeu. » M.W.


Nos dernières videos