DIVISION 1 - Standard

Sinan Bolat a pris son envol

Sinan Bolat a pris son envol

(photo Belga)

Titulaire dans les buts du Standard depuis cinq journées, le jeune Sinan Bolat a signé son match le plus abouti contre Zulte. Et croit ferme au titre.

Arrivé de Genk au mercato hivernal, Sinan Bolat n'a pas dû patienter longtemps avant de voir son heure arriver. Titularisé lors du match retour contre Braga, en Coupe UEFA, le gardien de 20 ans a directement mangé son pain noir, puisqu'il a été touché aux adducteurs et a dû sortir à la pause. Le temps de se refaire une santé, de profiter de l'affaire du « transfert » d'Espinoza à Benfica et il signait son retour dans les buts liégeois contre le Germinal. C'était il y a cinq journées. Depuis, il ne les a plus quittés et ne s'est retourné que deux fois.

Après des premières prestations sans éclat, il a brillé au meilleur moment. Contre Zulte, samedi passé, il a répondu présent alors qu'il a dû gérer, en un match, autant de ballons que lors des quatre rencontres précédentes. Et, surtout, il est parvenu à conserver ses filets inviolés, grâce à quelques envolées spectaculaires. « C'est vrai que c'est mon meilleur match, reconnaît-il, un sourire en coin. Mais ça, c'est parce que j'ai eu beaucoup de ballons à sauver et que j'ai pu me montrer. J'étais en confiance grâce à mon premier arrêt. C'est toujours le plus important. Ensuite, j'ai fait mon match, sans trop réfléchir . »

Au point de sortir un coup de tête brûlant de D'haene à reculons, du bout des doigts - « mon arrêt le plus dur » - dans une envolée qui fait penser à Copa.

« Je dois dire merci à Spino »

Le Standard s'est-il trouvé un atout supplémentaire pour la fin de championnat ? Il est encore un peu tôt pour l'affirmer, mais le jeune Belgo-Turc d'1m87 a laissé entrevoir de belles choses. À confirmer dès samedi, contre Bruges : « Pour moi, ça sera un match plus facile que contre Zulte. Nous serons à domicile. Et avec nos supporters, on joue pour les trois points . »

Le garçon semble sûr de lui. « Je sens la confiance de mes coéquipiers. Je m'entends bien avec Onyewu, Sarr et Mikulic. En plus, ma relation avec "Spino" est bonne. Je dois lui dire merci pour son attitude positive. Il me motive . »

Bref, Sinan Bolat est dans les meilleures conditions pour finir l'année en trombe. Un sprint sur lequel il a évidemment un avis : « C'est nous qui serons champions ! Parce qu'après son nul à Tubize, Anderlecht a faibli mentalement. Pour nous 0-0 à Zulte, ce n'était pas un si mauvais résultat... il ne faut pas oublier qu'Anderlecht et Bruges y ont perdu ! »

Pour être sacré, il en a l'intime conviction, il ne pourra pas compter sur un coup de pouce de son ancien club, qui recevra les Mauves, lors de la dernière journée. « Je ne pense pas qu'il jouera le coup à fond. Pour Genk, désormais, c'est la Coupe de Belgique qui compte. Je suis sûr que certains joueurs importants seront sur le banc contre Anderlecht (NDLR : en prévision de la finale, qui se joue une semaine après). »

Mais ce rush final ne le fait pas trembler : « Le stress, je ne le sens pas. Encore hier (NDLR : lundi), on rigolait entre nous . » Voilà un jeune gardien qui s'est trouvé une place dans cette « classe biberon » rouche à qui on prédit le plus bel avenir.

+ Prolongez l’info dans Vers l’Avenir, L’Avenir, Le Jour, Le Courrier de ce mercredi 6 mai.

Nos dernières videos