Samedi en fin d'après midi, le club de Beauvechain revenait sur les tatamis de son Open avec son tournoi interclubs avec des des équipes mixtes réunissant chacune trois filles et cinq garçons.

Sept équipes dont certaines évoluant habituellement en division 1 se sont rencontrées. L'inter Gembloux Wavre, champion de Belgique en titre, en était. « C'est une belle occasion de se faire plaisir,

soulignait Cédric Taymans, le coach de l'IGW. Certains judokas n'ont plus de compétitions à se mettre sous la dent pour le moment. C'est donc une opportunité pour rester dans le bain. Pour d'autres, c'est l'occasion de faire leur retour en compétition à l'image de Ludovic Gilles qui a repris le judo, il y a peu de temps. » Cette compétition, unique dans son genre, s'est déroulée dans une très chouette ambiance. « Il se dégage toujours de ce genre de rencontres une atmosphère conviviale », reconnaît Frédéric Treuttens, qui a troqué un cours moment sa casquette d'organisateur pour reprendre celle de coach à la tête de l'équipe du Tori. Les clubs viennent avant tout y rechercher le plaisir de travailler ensemble, sans pression et dans la bonne humeur. Certains vont même jusqu'à s'échanger leurs judokas pour compléter les équipes adverses. » Dans la première poule, l'IGW s'est logiquement imposé malgré une très chaude opposition de la phalange namuroise du club de Saint-Denis. Dans cette poule, le Tori s'est imposé face à une surprenante équipe de Mouscron. Le club de Beauvechain, qui évolue en division 3, accrochait ensuite l'IGW, qualifié pour les demi-finales. Dans l'autre poule, Frameries et les Anglais d'Enfield se son t hissés aux deux premières places au détriment de Sambreville. En demi-finale, L'IGW déroule son judo pour prendre le mesure des Anglais d' Enfield (5-2) tandis que Saint-Denis l'emportait 5-3 contre Frameries. La finale voyait donc s'opposer l'IGW et Saint-Denis. L'IGW a à nouveau pris la mesure des Namurois en l'emportant par le plus petit écart 4 victoires partout mais 37 points pour Wavre et seulement ... 35 pour Saint-Denis. P.J.