Avec "We made you", Eminem s'attaque à Amy Winehouse et Sarah Palin

Sarah Palin, gouverneur de l'Alaska, une des victimes du dernier Eminem.

VIDEO CLIP | Eminem est de retour. Cinq ans après "Encore", il sort "Relapse", son nouvel album dans les bacs en mai. Le clip du premier single, "We made you", a été lancé il y a quelques jours sur le web et cartonne déjà. Toujours aussi grinçant, le rappeur américain s'attaque au star-system.

Les rondeurs de Jessica Simpson. Les "fesses massives" de Kim Kim Kardashian. L'homosexualité de Lindsay Lohan et d'Ellen Degeneres. Le sex appeal de Sarah Palin. Les cures de désintoxication d'Amy Winehouse. Sans oublier Britney bien sûr.

Eminem n'a oublié personne. Toujours accompagné de son complice Dr Dre, il dégaine contre les peoples américains du moment. Un peu comme il l'avait déjà en 2000 avec "My name is", le tube qui l'a fait connaître en Europe. Il conserve aussi l'art de polémique. Déjà qualifié d'homophobe à plusieurs reprises, il en remet une couche ici en incitant la starlette Lindsay Lohan et la compagne de l'animatrice TV Ellen Degeneres à revenir auprès des hommes...

Dans le plus pur style du rappeur macho, Eminem va encore plus loin avec Sarah Palin. Il dépeint l'ancienne colistière de John McCain combe une bimbo à qui il lui laisserait "dire bonjour à son petit ami", comprenez ses parties intimes... De quoi scandaliser les médias conservateurs américains qui parlent de lui comme de la "plus basse forme de divertissement".

S'il voulait faire du bruit pour son grand come back, Marshall Mathers (son vrai nom) ne devait pas s'y prendre autrement... Et le buzz est là. En deux semaines, son clip a été vu plus d' 1,5 million de fois sur YouTube. 

 
Eminem (36 ans) s'était fait discret ces derniers temps, privilégiant notamment son rôle de producteur. L'écriture aussi puisqu'il aurait rédigé près de 300 chansons pour Relapse. Un Relapse 2 est d'ailleurs à l'étude pour sortir dans quelques mois. Avec qui en ligne de mire cette fois?