La Flèche Wallonne s’offre une nouvelle côte

Le Mur de Huy se dressera à nouveau à trois reprises sur la route des coureurs. (photo Belga)

La Flèche Wallonne s’offre un petit lifting. Le premier volet des classiques cyclistes ardennaises, qui aura lieu mercredi 22 avril, empruntera une nouvelle côte.

La côte de Bousalle (montée de 1,7 km à 4,9%), 8e des 11 côtes au programme, a en effet été ajoutée au parcours, après 173,5 km des 195,5 de la course courue entre Charleroi et Huy. Elle est située entre la côte de Bohisseau (km 170,5) et la côte d'Ahin (184,5 km).

"Après la côte de Bohisseau, le peloton enchaînait avec un plateau. Cette année, on attaquera directement avec une nouvelle côte, la côte de Bousalle, au sommet de laquelle on retrouvera le tracé habituel de la course", explique l'ancien champion olympique de poursuite par équipes Jean-Michel Monin, aujourd'hui responsable sportif chez ASO la société qui organise les classiques wallonnes. "Ce sont les circonstances qui nous ont poussés à modifier le parcours, des casse-vitesses ayant été placés sur la route après la côte de Bohisseau. L'ascension de cette côte sera plus difficile, avec une montée de 1,3 km à 7,6 %. Ces changements rendront le final plus rythmé et offrira de réelles opportunités pour les attaquants".

Comme c'est le cas depuis 1998, la Flèche Wallonne s'élancera de Charleroi à 11h20. Après 67 km, le peloton grimpera une première fois le Mur de Huy, le juge de paix de l'épreuve avec sa montée de 1,3 km à 9,3 % (dont 900 m à 11,6% et des passages à 19%). Au total, les coureurs grimperont trois fois le Mur de Huy, où sera jugée l'arrivée vers 16h.

Parcours inchangé pour Liège-Bastogne-Liège

Second volet des classiques ardennaises, Liège-Bastogne-Liège aura pour sa 95e édition un parcours identique à celui de 2008: 261 km de course, avec 11 côtes et l'arrivée jugée à Ans le dimanche 26 avril. "Le parcours avait été modifié l'année dernière avec la côte de la Roche aux Faucons qui avait beaucoup fait parler d'elle puisque c'est là qu'Andy Schleck avait tout fait sauter", dit Christian Prudhomme, directeur du cyclisme chez ASO. La côte de la Roche aux Faucons présente un pourcentage moyen de 9,9 % sur 1,5 km et est située à 20 km de l'arrivée, prévue vers 16h30 à Ans.

L'édition 2009 de la "Doyenne" aura lieu 40 ans après la première victoire d'Eddy Merckx, qui détient le record de victoires avec cinq succès (1969, 1971, 1972, 1973 et 1973), a rappelé Christian Prudhomme. "Espérons que les coureurs se monteront digne d'Eddy Merckx. Les
classiques ardennaises marquent traditionnellement un tournant dans la saison cycliste, puisqu'on retrouve les coureurs que l'on verra en juillet sur le Tour de France. On retrouvera cette année neuf des dix premiers de l'édition 2008. Il ne manquera que Paolo Bettini. Et pour cause, puisqu'il a pris sa retraite", ajoute Christian Prudhomme.

Avec Belga