Passage à niveau: les accidents ne diminuent pas

(photo EdA)

INFO AUSSI EN VIDEO | Septante accidents ayant provoqué la mort de 28 personnes ont été recensés l'an dernier sur les voies ferrées, a annoncé lundi Infrabel, la société gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire en Belgique.

Parmi ces accidents, 51 étaient dus à la traversée de passages à niveau (12 décès) et 19 à des traversées de voies. "Malgré la suppression de 140 passages à niveau en 4 ans, le nombre d'accidents n'a pas diminué", regrette Luc Lallemand, administrateur-délégué d'Infrabel.

L'imprudence du public demeure le principal facteur qui provoque ces accidents, même si le trafic ferroviaire n'a cessé d'augmenter ces dernières années. "Le respect des normes et des règlements s'estompe", poursuit l'administrateur-délégué. Les comportements téméraires, comme le franchissement des voies avant la levée de la barrière, peuvent pourtant coûter cher. "Un train ne peut pas être imprudent", ajoute ainsi le ministre des Entreprises publiques, Steven Vanackere. "Il n'y a que 3 secondes entre le moment où on entend le train et le moment où il passe. Le chauffeur ne peut pas arrêter la machine si vite si un obstacle se présente sur la voie."

Face à ce constat, Infrabel a décidé de considérer les accidents sur les voies ferroviaires comme un véritable problème de société. Une vaste campagne de sensibilisation à destination du grand public a donc été lancée lundi sur ce sujet. Cette campagne se déclinera à la fois sous la forme d'affiches, de dépliants distribués dans les gares et aux abords de 50 passages à niveau très fréquentés ainsi que de spots TV diffusés sur les principales chaînes des deux côtés de la frontière linguistique.

Avec deux slogans phares: "Le pire danger c'est celui qu'on ne voit pas venir" et "Un pas sur la voie c'est déjà un pied dans la tombe", la campagne vise à conscientiser davantage la population sur les dangers encourus en traversant des passages à niveau fermés ou des voies de chemin de fer, y compris dans les gares. Le réseau ferroviaire belge compte actuellement 1.929 passages à niveau. Infrabel indique avoir lancé un plan d'action visant à les supprimer peu à peu, là où c'est possible. Infrabel supprime ainsi en moyenne 20 passages à niveau chaque année.

Avec Belga