La gueule d'ange de Suarez a fait pas mal de ravages dans les premiers rangs de la salle des fêtes de Néthen. Y a pas à dire, il sait y faire. Pas besoin de rouler des mécaniques, un large sourire angélique suffit à déclencher l'hystérie chez ses groupies. Après avoir sorti son premier single « On attend »