Les négociations débutent mardi matin

Brabançonne : Yves Leterme a reconnu s'être trompé (photo Belga)

Lors de sa conférence de presse, Yves Leterme a affirmé que les partis de l'orange bleue étaient prêts à débuter les négociations mardi matin. Et cela dans un esprit d'ouverture.

Les quatre formations qui constitueront la probable orange bleue ont accepté de commencer mardi les négociations sur la base de ma note dans un esprit d'ouverture, a dit lundi en fin d'après-midi le formateur Yves Leterme. Il a fait le point après avoir rencontré les représentants des quatre formations de la future coalition qui lui ont fait leurs premiers commentaires sur la note qu'il leur a transmise dimanche soir.

Sur la base de cette note les quatre formations ont accepté de commencer les négociations demain-mardi matin, a dit le formateur qui a refusé de réagir aux commentaires souvent négatifs des futurs partenaires. "L'important c'est qu'ils seront là demain", a-t-il dit.

Yves Leterme parle clairement de 4 formations ce qui signifie que le cartel CD&V/N-VA ne constituera donc qu'une délégation. Le formateur a indiqué qu'il avait l'intention de travailler avec un groupe central et avec des groupes de techniciens. Dès mardi, il lancera d'ailleurs celui qui sera chargé de faire le travail préparatoire sur le plan budgétaire. "J'ai l'intention de me baser sur mon expérience régionale et la façon dont nous y avons négocié en budgétisant clairement toutes les mesures ce qui donne des garanties à chaque formation de voir réaliser les points du programme qui lui tient le plus à coeur", a dit le formateur.

Au cours de sa conférence de presse, Yves Leterme a parcouru à toute vitesse les 9 chapitres de sa note et a rejeté la critique formulée par certains futurs partenaires selon laquelle la note serait trop vague. Il a toutefois reconnu qu'il faudra en améliorer la lisibilité. Les négociations commenceront sur la base de sa note mardi matin à 9 heures 30 et Yves Leterme espère avoir parcouru le texte une première fois pour la début ou la moitié de la semaine prochaine.

Yves Leterme s'est également exprimé en néerlandais sur son dérapage lorsqu'il a voulu entonner la Brabançonne ce samedi. Il a reconnu s'être trompé et a présenté ses excuses à ceux qu'il avait choqué. Mais il a refusé de s'exprimer en français. (K.G. avec Belga)

Nos dernières videos