Selon Didier Reynders, la note doit être réécrite

Le président du MR : dernier à être reçu à Val Duchesse (photo Reuters)

La seule solution selon le président du MR, est de réécrire la note. Car telle qu'elle est, elle est difficilement amendable. Didier Reynders regrette qu'elle ne soit pas assez équilibrée et trop axée sur les priorités du CD&V/NVA.

Pour le président du MR, Didier Reynders, la note transmise par le formateur n'est pas très équilibrée. Il s'agit essentiellement des revendications CD&V/N-VA, a-t-il noté soulignant que la note devrait être réécrite parce qu'elle est difficilement amendable.

M. Reynders a été le dernier à être reçu lundi à Val Duchesse par Yves Leterme. "La note qu'il nous a transmise est un catalogue des grands enjeux de société que j'avais déjà relevés dans la note que j'ai remise après la mission de formation que j'ai remplie. Elle est surtout axée sur les priorités du CD&V/N-VA et il y aura beaucoup de travail à faire sur ce texte pas seulement sur la forme mais aussi sur le fond", a commenté le président du MR. Pour lui, le volet socio-économique est tout à fait insuffisant. "Je peux comprendre qu'il veuille marquer le texte de son empreinte mais il la joue trop CD&V/N-VA", dit-il.

Didier Reynders a ajouté qu'il sera aussi indispensable que le formateur soit plus clair sur le communautaire et dise clairement "où il veut aller". Là aussi la note est un inventaire complet des exigences CD&V/N-VA. Le président du MR demande également plus de clarté sur le calendrier. "Si on ne travaille pas sérieusement sur le budget 2008, on ne fera pas grand chose sur le plan socio-économique qui est une priorité pour nous", a-t-il ajouté.

Didier Reynders a enfin relevé que la note devra être étoffée sur de nombreux points sur lequel le formateur reste plus que discret comme le service minimum, les nuisances sonores à l'aéroport de Zaventem.... "Il n'y a pas la moindre ébauche de solution pour le problème des vols de nuit", a commenté le président du MR.

En conclusion, Didier Reynders regrette qu'il n'y ait pas de véritable "envolée" dans ce texte. Le formateur voulait procéder à une lecture page par page de la note à partir de demain mardi. Cette procédure "n'a pas beaucoup de sens" et semble difficile à suivre dit le président du MR car selon lui le texte est difficilement amendable. La meilleure solution serait de faire un premier tour complet des remarques et puis de réécrire le document.(Belga)