Depuis ce lundi matin, deux lignes de bus du TEC Brabant wallon qui relie Louvain-la-Neuve et Wavre à Bruxelles, les lignes Conforto et Conforto Bis, peuvent emprunter la bande d'arrêt d'urgence de l'autoroute E 411 sur le territoire de la Flandre.

Il s'agissait d'un "chaînon manquant", l'autorisation ayant déjà été obtenue depuis longtemps en Wallonie et à Bruxelles. Les bus roulent donc pratiquement en site propre sur une quinzaine de kilomètres de l'autoroute, ce qui permet de gagner une demi-heure par rapport au même trajet effectué en voiture aux heures de pointe.

Les négociations entre les TEC et la Région flamande ont été longues, et des travaux ont dû être réalisés pour sécuriser ce passage sur la bande d'arrêt d'urgence. L'autorisation officielle de l'emprunter d'Overijse jusqu'au ring de Bruxelles a été donnée par la Région flamande via un courrier reçu le 29 janvier.

Le Conforto et le Conforto bis montent sur la E411 à Wavre et font respectivement 14 et 15 km sur l'autoroute, jusqu'au ring ou jusqu'à la station de métro Delta. Plusieurs règles ont été fixées pour la circulation sur la bande d'arrêt d'urgence: il faut que l'autoroute soit encombrée, le bus ne peut circuler que 25 km/h plus vite que les voitures qu'il dépasse, avec une vitesse maximale de 50 km/h. Tout cela permet, à l'heure de pointe, de faire en moins de 20 minutes un trajet en Conforto qui peut durer plus de 55 minutes en voiture. Le Conforto bis, qui relie Louvain-la-Neuve au zoning de Zaventem, peut réaliser le trajet en une heure à l'heure de pointe, au lieu d'une heure et demie en voiture.

Pour André Antoine, le ministre wallon des Transports, cette nouvelle possibilité de rouler sur la bande d'arrêt d'urgence sur l'entièreté du trajet empruntant la E411 a plusieurs effets. Un effet psychologique notamment, pour les automobilistes qui sont dépassés et peuvent être incités à changer leur comportement "d'autosolisme". D'autant que les deux lignes sont directement reliées au métro (Delta pour le Conforto, Crainhem et Roodebeek pour le Conforto bis) bruxellois. Il y a également un effet symbolique, avec la priorité clairement donnée aux transports en commun par rapport aux voitures.

Les responsables du TEC soulignent les gains de temps mais aussi les bénéfices pour l'environnement de l'utilisation du bus, tout comme l'absence de stress pour les utilisateurs. Ils espèrent que passer sur la bande d'arrêt d'urgence à l'heure de pointe va booster le succès des deux lignes, qui est déjà important. La ligne Conforto transporte 900 clients par jour entre Louvain-la-Neuve et Bruxelles. Le Conforto bis, lancé en novembre 2008, compte déjà 350 abonnés.