Decret Robin des Bois: Pascal Chardome de la CGSP se dit étonné et irrité

Pascal Chardome, président de la CGSP-enseignement, a dit dimanche avoir un sentiment partagé après les déclarations de la présidente du cdH Joëlle Milquet qui veut supprimer le décret Robin des Bois. "Nous sommes satisfaits si on le supprime mais nous nous étonné et irrité d'entendre Mme Milquet dire qu'on aurait soudain trouvé les 8 millions nécessaires", a-t-il dit à l'Agence Belga.

Après la grève et la manifestation des enseignants jeudi dernier, la ministre Marie-Dominique Simonet (cdH) a dit qu'elle n'avait pas l'intention de rouvrir les négociations sur l'accord sectoriel 2011-2012. De plus, les membres du gouvernement dont le ministre du Budget André Antoine (cdH) disent qu'il n'y a pas de marge budgétaire, a rappelé M. Chardome.

"J'ai été irrité de voir la ministre dire qu'on trouvera les 8 millions nécessaires, accompagnant sa déclaration d'un d'un geste désinvolte. Soit, elle a parlé trop vite. Soit, si c'est si facile de trouver de l'argent, nous reviendrons en force avec nos revendications", a-t-il ajouté.

Et d'insister qu'il faut qu'il s'agisse effectivement "d'argent frais". "Il n'est évidemment pas question pour nous de demander qu'on dépouille un autre secteur", a-t-il encore indiqué.

Par ailleurs, M. Chardome s'est aussi étonné d'entendre annoncé par la président du cdH que la ministre rencontrera les syndicats en fin de semaine. Jusqu'à présent, les organisations syndicales n'étaient pas au courant.