Le WWF fête son 50e anniversaire au Musée des sciences naturelles à Bruxelles

La section belge du WWF a célébré dimanche, au Musée des sciences naturelles de Bruxelles, le cinquantième anniversaire de l'organisation de défense de la nature. Quelque 150 personnes ont participé à l'événement, où ont surtout été mis en avant les défis des cinquante prochaines années, selon le porte-parole Koen Stuyck.

"Les cinquante prochaines années seront cruciales. Nous devons affronter des menaces encore plus graves pour la planète, en premier lieu la biodiversité déclinante", a-t-il dit à Belga.

Le WWF exige notamment la fin complète de la déforestation d'ici 2020 et veut voir doubler le nombre des tigres sauvages. D'ici 2050, toutes les sources d'énergie devraient être renouvelables et les émissions de CO2 devraient être inférieures de 80% par rapport à leur niveau de 1990.

Les sympathisants du WWF sont aussi revenus sur leurs luttes passées, notamment la protection de la forêt, des océans et de plusieurs espèces emblématiques menacées, avec des témoignages et une exposition photo.

Les personnes présentes avaient toutes été invitées par le WWF. Il s'agissait notamment de quelques sympathisants choisis parmi les 81.000 que compte l'organisation en Belgique et de représentants d'entreprises partenaires.