Peur de l'avion ?

Les risques de mourrir en voiture sont 90 fois plus élevés. (photo Reuters)

Toutes les statistiques le démontrent, l'avion est le moyen de déplacement le plus sûr. Cela n'empêche pas certains d'entre nous d'avoir une peur bleue des ces géants des airs. Vidéos, analyse et tentatives d'explication.

Un nouveau crash d'avion vient de se produire à Sao Paulo. Le bilan s'élèverait à 200 morts. De quoi raviver chez nous en cette période de départs en vacances, cette bonne vielle phobie de l'avion. Imaginez: lorsque les petites lumières au dessus de vous s'allument et que l'on vous annonce "veuillez regagner votre siège et attacher votre ceinture, nous traversons une zone de turbulences", la peur prend alors possession de vous et vous vous mettez à prier pour votre vie...oui, oui, nous sommes nombreux à le vivre.

De quoi également nous rappeler l'été noir de 2005 qui fût le théâtre d'une série inquiétante d'accidents. 18 accidents meurtriers ont touché l'aviation civile en 2005 contre 9 en 2004. A la suite de ces crash, de nombreuses réactions sont venues notamment de la part de l'Union Européenne qui a publié une liste noire de 92 compagnies interdites de vol dans les pays membres.

+ La liste noire des compagnies aériennes

La Belgique a également pris l'initiative de publier sa liste noire. Neuf compagnies aériennes sont interdites sur son sol:  Air Memphis (Egypte) - certains appareils de cette compagnie sont dépourvus de gilet de sauvetage - Air Van Airlines (Arménie), Central Air Express (Congo), ICTTPW (Libye), International Air Tours Limited (Nigeria), Johnsons Air Limited (Ghana), Silverback Cargo Freighters (Rwanda), South Airlines (Ukraine), Africa Lines (République centrafricaine).

 L'avion, le moyen de locomotion le plus sûr

Chaque année, plus de deux milliards de personnes prennent l'avion. Et sur les 25 millions de mouvements annuels, on ne dénombre que quelques dizaines d'accidents. Il ne sont d'ailleurs pas toujours dramatiques. On compte aussi un millier de morts par an en tout.

En 2005, il y aura eu 713 morts à la suite d'accidents d'avions contre 203 l'année précédente. Les vols intérieurs présentent plus de "risques" que les internationaux. C'est en Afrique que se déroulent 25 à 30% de l'ensemble des accidents, alors que ce continent ne représente qu'à peine 4,5% des mouvements aériens.

+ Quelques-uns des crash d'avions les plus incroyables

+ Toutes les infos sur les crash d'avions

L' aviophobie ou la peur de l'avion

Les personnes souffrant d'aviophobie sont en fait victimes d'angoisse. Il s'agit d'un moyen de défense qu'utilise notre corps quand il se sent en danger. L'aviophobie peut aller du simple dérangement à la paralysie totale. Palpitations, mains moites, sentiment de panique, hyperventilation, mal au cœur ou ballonnement, appréhensions en sont les symptômes les plus fréquents. Un peu de détente ?

+ L'avion chez les humoristes

 Pourquoi avons-nous si peur ?

Les deux causes principales de notre peur de l'avion sont la crainte du crash et la claustrophobie. Tout d'abord, pour combattre la peur du crash, il faut se référer aux statistiques qui démontrent à quel point les risques d'avoir un accident sont infimes. Certaines personnes ont également peur de ce qui leur semble non naturel. Un avion c'est énorme, très lourd et pourtant ça vole. Là, il suffit de quelques explications au niveau aéronautique pour diminuer la crainte.

Beaucoup d'entre nous ont une grande peur de se retrouver enfermé dans un espace limité ou de voir leur capacité d'action est réduite. Il suffit parfois de se placer à un endroit  un peu plus dégagé pour se sentir mieux. Et puis il y a la peur du vide, de quitter le sol, de se retrouver à 10.000 km au dessus de la terre sans aucune échappée possible. Là, il faut parfois prendre son mal en patience.

Un voyage accompagné d'une personne de confiance suffira parfois à résoudre le problème. Mais ces peurs peuvent parfois paralyser complètement un individu. La plupart des gens n'éprouvent en fait que des craintes passagères à des moments précis d'un vol; comme par exemples lors de turbulences. Ce sont des craintes que l'on peut apparemment faire disparaître par quelques explications.

L'origine de la peur de l'avion est souvent liée à l'ignorance que l'on a des avions et de leur fiabilité, de même que du personnel navigant et de ses compétences. On a peur de ce que l'on ne connaît pas ou de ce que l'on ne comprend pas. C'est ainsi que plus de 10 % des personnes qui n'ont jamais pris l'avion ont renoncé à ce mode de transport uniquement par peur de l'accident.

De plus, nous avons tous un pouvoir d'imagination qui véhicule trop souvent encore des images négatives ou dépassées du monde aérien. Mais les techniques et les technologies ont largement évolué.

Ce que nous ignorons souvent

Il faut savoir que l'aéronautique est un secteur où la sécurité n'est normalement jamais délaissée au profit de considérations économiques. Chaque avion est contrôlé régulièrement par les compagnies. Le choix de la route est déterminé d'après la météo (on essaie d'avoir les vents avec soi et d'éviter les zones de fortes turbulences) et le trafic (si possible le moins encombré). L'avion est suivi en permanence par radio et radar par toutes les zones de contrôle survolées qui réagiront à la moindre anomalie.

Quant au personnel navigant, il est dans (presque) toutes les compagnies très bien formé et contrôlé plusieurs fois par an. En dehors des périodes de vols, les pilotes subissent régulièrement un entraînement sur simulateur au cours duquel ils sont confrontés à toutes les pannes et catastrophes possibles et imaginables. En règle générale, ceux-ci ne peuvent voler plus d'une centaine d'heures par mois et ne restent pas aux commandes d'un appareil plus de 8 heures d'affilées. Sauf pour les quelques longs-courrier sans escales, les équipages sont régulièrement changés en cours de route.

+ Quelques conseils pour les plus stressés avec flying doctor

Et enfin une petite note d'humour:

Le Paris-New York a quitté Roissy depuis une dizaine de minutes lorsque les passagers entendent dans les haut-parleurs une voix chaleureuse qui dit : - Mesdames, Messieurs, bonjour. C'est le commandant Martin qui vous parle. Le vol auquel vous participez est historique. En effet, pour la première fois, un avion de ligne est entièrement piloté
par ordinateur. Nous avons décollé sans aucune intervention humaine, nous resterons pendant toute la durée du vol en pilotage automatique, et c'est l'ordinateur qui procèdera seul aux manœuvres d'atterrissage. Mais n'ayez absolument aucune inquiétude : s'il y avait le moindre problème, dans la seconde qui suit, je prendrais les commandes… je prendrais les commandes… je prendrais les commandes… je prendrais les commandes…(humour.com)

(K.G.)

Nos dernières videos