Vangheluwe: M. Vanackere souhaite que Mgr Léonard s'exprime

Le ministre des Affaires étrangères, Steven Vanackere, a - tout comme d'autres responsables politiques - réclamé dimanche que le primat de Belgique, Mgr André-Joseph Léonard, sorte de son silence à propos des déclarations de l'ex-évêque de Bruges, Roger Vangheluwe, qui a reconnu jeudi avoir abusé de deux enfants.

"Ici, il faut parler", a-t-il affirmé lors de l'émission L'Invité sur la chaîne de télévision privée RTL-TVI, trouvant la réponse de l'Eglise catholique "insatisfaisante".

Mgr Léonard a une nouvelle fois refusé dimanche de commenter les déclarations de Roger Vangheluwe, tout en promettant de s'exprimer dimanche prochain, le jour de Pâques, mais "pas avant", alors que l'ex-évêque a quitté samedi le cloître français de Magdala à La Ferté-Imbault (centre de la France) pour une destination inconnue.

M. Vanackere (CD&V), qui s'est dit croyant, a suggéré que le Vatican "montre clairement que M. Vangheluwe ne fait pas partie de cette Eglise". "Il faut écarter ce monsieur", a ajouté le chef de la diplomatie belge.

La députée Marie-Christine Marghem (MR) a elle aussi dénoncé une "réaction insuffisante" de l'Eglise dans cette affaire.

L'ex-évêque avait déjà déclenché un déluge de plaintes contre l'Eglise quand il avait démissionné en avril 2010, après avoir reconnu des abus sexuels sur un neveu mineur entre 1973 et 1986. Il a provoqué un nouveau tollé en racontant par le menu jeudi soir, lors d'une interview diffusée par la chaîne de télévision néerlandophone VT4, des abus sur non pas un, mais deux neveux, et en minimisant ses actes.

Nos dernières videos