Vangheluwe: l'évêque d'Anvers connaît le confesseur mais ne dira pas son nom

L'évêque d'Anvers, Johan Bonny, a déclaré dimanche, dans l'émission de la VRT "De Zevende Dag", qu'il connaissait l'identité du confesseur de l'ancien évêque de Bruges Roger Vangheluwe mais qu'il n'avait pas l'intention de la dévoiler. Johan Bonny attend que le Vatican s'exprime, dans le courant de la semaine prochaine, sur une nouvelle et plus sévère sanction à l'encontre de M. Vangheluwe.

Le débat sur le secret de la confession a été relancé ces derniers jours après l'interview de Vangheluwe, dans laquelle il a déclaré qu'il s'était confessé sur ses actes. L'évêque Bonny, qui connaît le nom du confesseur en question, n'a pas l'intention de le rendre public.

Il s'attend par ailleurs à ce que le Vatican impose une sanction plus lourde à l'ancien évêque. Ce dernier avait dû quitter la Belgique pour se soumettre à "un traitement spirituel et psychologique" en France, sur ordre du Vatican, qui n'a toujours pas pris de décision définitive sur son sort.

La nature de la sanction appliquée à Vangheluwe n'est pas encore connue mais pour Johan Bonny, l'ancien évêque doit au moins être réduit "au silence" et exclu de la "vie publique chrétienne".



Nos dernières videos