Halluciner.fr: faites le plein de parodies cinés

Halluciner.fr: faites le plein de parodies cinés

Halluciner.fr, c'est environs 100 vidéos parodiques et quelque 150 affiches dont certaines devenues cultes...

GROS PLAN & VIDEOS | Détourner des bandes annonces de films cultes pour les rendre aussi drôle que possible: c'est la recette gagnante d'halluciner.fr dont les vidéos ont été vues près d'un million de fois!

 

"Se moquer d'un film par amour du film". La phrase sonne comme une devise dans la bouche de Franck, Parisien de 35 ans qui a créé www.halluciner.fr fin juillet 2006. Un site sur lequel il exerce presque hebdomadairement son art de la parodie. Le principe est simple: prendre l'audio de la bande annonce d'un film et lui marier les images d'un autre film aux antipodes. Sa dernière en date l'illustre à merveille: le son tel quel du dernier Jim Carrey, Yes Man, avec l'image de Scarface. Un contrepoint parfait!
 

(Yes Man vs Scarface)

"Celle-là n'était pas évidente, notamment parce qu'il n'y a pas beaucoup de dialogues dans Yes Man", nous explique Franck. Ce responsable marketing dans l'industrie du jeu vidéo consacre ses temps libres à sa passion cinématographique. "Mon but, c'est de revisiter un film culte pour donner envie, aux jeunes surtout, de le voir."

Zidane, le déclencheur

Avant de se lancer dans la parodie vidéo, Franck a débuté par des détournements d'affiches de film. La révélation est venue un fameux 9 juillet 2006. "Le point de départ, c'est le coup de tête de Zidane en finale de Coupe du monde. Le soir de ce malheureux événement (sic), j'ai eu l'idée de chercher après des affiches de film qui pourraient coller au geste." Quelques clics sur Photoshop et hop: Zizou devient la star de Fight Club ou encore de La Haine. Les images font le tour du web et passent même à la télé ("chez Ruquier notamment").

Influencé par "l'humour noir de Karl Zéro, celui plus sexy des Nuls et l'absurde des Inconnus", Franck décide alors de créer son site, ouvertement inpiré graphiquement d'allocine.fr, la référence cinéma chez nos voisins. "J'ai d'abord fait le point sur les protagonistes parodiques en activité sur le web. J'ai constaté trois tendances: le doublage audio dont Mozinor est le leader incontesté, le photo-montage et la parodie proprement dite comme peut le faire le Comité de la Claque. Ce tour d'horizon fait, j'ai décidé de m'orienter vers le photo-montage mais en allant plus loin. Mon concept, c'était de partir d'un jeu de mot dans le titre pour construire une nouvelle image."

 

Des chroniques dans Entrevue

C'est ainsi que ce véritable amoureux de la langue française crée rapidement une quarantaine d'affiches parodiques dont une qui "buzze" rapidement. "Celle de Saw 2 qui devient Saw 6, le retour du boucher. Il y a aussi celle de King Kong qui devient Ping Pong. Ça m'a amené un public familial, les 35-45 ans appréciant particulièrement les jeux de mots".

Il enchaîne avec des parodies de synopsis ainsi que de critiques de presse (transformant Le Canard enchaîné en Cadenas enchaîné ou Libération en Abérration). Et ça marche: halluciner.fr accueille jusqu'à 10.000 visiteurs uniques par jour. Un succès qui lui ouvre des portes puisqu'il collabore alors avec des magazines comme Entrevue et L'Ecran fantastique.

A l'été 2007, il s'attaque à la vidéo. "Un virage pour toucher un plus large public", explique-t-il. "J'ai cherché à créer un concept qui me serait propre. A partir d'affiches détournées, j'ai commencé avec des parodies basées sur un esprit info-intox, mêlant le vrai et le faux. C'est ainsi par exemple que 28 semaines plus tard est devenu 28 semelles plus tard."

Le versus ou le doublage vidéo

"Puis m'est venue l'idée de faire des 'versus'. Je tenais mon concept. Plutôt que de faire du doublage audio, j'ai créé le doublage vidéo. Ça permet de placer la trame narrative d'un film sur des images qui n'ont rien à voir. C'est très compliqué au niveau du montage. Il faut vraiment donner une impression de fusion Je passe parfois 100 heures sur une parodie, comme pour 300 que j'ai transformé en Croissant".

Un travail d'orfèvre qui paye. Asterix vs Gladiator atteint rapidement les 80.000 clics tandis que le mixage du Seigneur des Anneaux avec Bienvenue chez les Ch'tis culmine à 125.000 vues sur Dailymotion. L'avant-dernière ne passe pas non plus inaperçue. Elle croise le son de Twilight avec les images d'Austin Powers. "C'est l'inverse de ce que je fais d'habitude. J'ai pris le son d'un film sérieux sur des images burlesques..."


(Twilight vs Austin Powers)


Des chroniques parodiques à la TV

Ouvert à toute proposition de partenariat, Franck rêve désormais d'exercer son art du contrepoint à la télé. Il s'est déjà entretenu avec plusieurs responsables de chaînes publiques et câblées qui disent apprécier son travail mais las Majors ne daignent pas signer un accord autorisant la diffusion de ces parodies dans le petit écran. En attendant, il en fait profiter les internautes.