Journée de l'Artisan: ils travaillent surtout par passion et pas pour l'argent

Journée de l'Artisan: ils travaillent surtout par passion et pas pour l'argent

EdA

A l'occasion de la sixième édition de la Journée de l'Artisan, au cours de laquelle plus de 600 artisans ouvriront leurs portes au public ce dimanche, le SNI (Syndicat Neutre pour Indépendants) affirme que ceux-ci travaillent avant tout par passion et pas pour faire fortune.

Selon une étude menée par le SNI auprès des artisans participant à l'événement, 56% de ces derniers travaillent en activité principale et "84% gagnent moins de 1.500 euros nets par mois", peut-on lire dimanche dans un communiqué.

L'organisation relève toutefois des différences entre les Régions. Ainsi, en Wallonie, 65% des artisans le sont en activité principale, contre 44% en Flandre. "Cela est peu étonnant puisqu'il y a plus d'artisans au sud du pays et cela à cause de l'influence de la France, où l'artisanat est fort apprécié", explique le SNI.

Gagner beaucoup d'argent n'est généralement pas le but des artisans. "43% des artisans en activité principale ont un revenu mensuel entre 1.000 et 1.500 euros, tandis que 27% doivent se contenter d'un revenu entre 500 et 1.000 euros. 14% des artisans à plein temps gagnent même moins de 500 euros", ajoute la présidente du SNI, Christine Mattheeuws.

L'enquête révèle par ailleurs que 62% des artisans considèrent que l'artisanat a encore un bel avenir en Belgique, remarquant que les produits artisanaux ont de plus en plus de succès "entre autres en réaction à la consommation de masse". Seuls 13% des artisans ne voient plus trop de perspectives d'avenir pour l'artisanat.

Belga