Dix ans de l'AFSCA: réglementations inadaptées aux secteurs paysan et artisanal (FUGEA)

Alors que l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA) fête son dixième anniversaire, la Fédération Unie de Groupements d'Eleveurs et d'Agriculteurs (FUGEA) profite de l'occasion pour dénoncer les méthodes de l'Agence et les "réglementations inadaptées au secteur" artisanal et paysan belge.

"L'AFSCA, alliée des politiques ultralibérales de l'Union et de l'OMC, élimine petit à petit, tel un rouleau compresseur, ce secteur fragile mais riche et diversifié pour l'intérêt de quelques oligopoles industriels", écrit la FUGEA dans un communiqué.

Si elle reconnaît des améliorations pour certains producteurs de certaines régions depuis la création de l'AFSCA, la Fédération déplore néanmoins "l'application de normes drastiques, issues du secteur industriel, mais inadaptées aux secteurs paysan et artisanal".

Concernant les contrôles, la Fédération n'en nie pas l'utilité mais elle estime qu'ils doivent être "appliqués dans le respect de tous les intérêts en présence". "D'une part, ceux-ci doivent en effet être réalisés dans une démarche constructive et équilibrée, qui privilégie le rôle préventif de l'Agence et non la répression immédiate", explique-t-elle. "D'autre part, ces contrôles doivent être menés sur la base d'avis éclairés et pondérés qui représentent toutes les tendances du monde scientifique et tous les intérêts de la société civile, en ce compris ceux des petits artisans et producteurs".

La FUGEA estime enfin que la politique de l'Agence doit viser de la même manière tous les produits entrant sur le territoire belge "pour qu'ils subissent les mêmes contrôles que les produits belges voire davantage, compte-tenu du transport et des traitements subis"

Nos dernières videos