BRUXELLES

TIC: Evoliris et Bruxelles veulent réduire l'écart entre la demande et l'offre d'emplois

Il existe à Bruxelles une réserve de main d'oeuvre significative pour le secteur des TIC, mais les compétences des demandeurs d'emplois, particulièrement en informatique, ne coïncident pas assez avec celles qui sont requises, ressort-il d'une étude menée par Evoliris, centre de référence du secteur, de janvier 2009 à mars 2010. A partir de janvier prochain, Actiris détachera une personne qui sera chargée de mieux orienter les demandeurs d'emploi vers des modules de formation courte adéquats, a annoncé vendredi le ministre bruxellois de l'Emploi, Benoît Cerexhe, aux côtés des responsables d'Evoliris.