SOS Bruxelles demande que la Flandre se choisisse une autre capitale

Une centaine de personnes ont manifesté, dimanche, place de la Monnaie à Bruxelles, sous le slogan "Touche pas à Bruxelles". Ils souhaitent, notamment, que Bruxelles ne reste plus capitale de la Flandre car c'est déjà une région. La police leur a interdit de manifester devant le cabinet du ministre-Président flamand, Kris Peeters (CD&V), situé place des Martyrs.

L'association "SOS Bruxelles" réclame que les Bruxellois aient les mêmes droits que les Flamands, les Wallons et les germanophones. Elle veut aussi que l'élection des représentants régionaux et communaux se fasse sur base du principe "un homme, une voix". Quant à la fiscalité, elle doit permettre à Bruxelles d'utiliser ses propres richesses pour remplir, avec dignité et sans comptes à rendre, son rôle de "multi-capitale" et de siège de nombreuses institutions internationales, selon l'association.

Enfin, en ce qui concerne les communes qui désirent rejoindre la région bruxelloise, "SOS Bruxelles" estime que les droits de l'Homme doivent prévaloir sur le droit du sol.

Pour donner davantage de poids à leurs revendications, le peintre Jean-François Meur a réalisé un tableau avec les messages bilingues des manifestants. L'oeuvre sera remise vendredi prochain à Françoise Dupuis (PS), présidente du Parlement bruxellois.

Le Coordinateur de l'asbl, Steve Coeymans, n'a pas apprécié de devoir déplacer le lieu de la manifestation au dernier moment. "Nous avons été sabotés. L'action était normalement prévue sur la place des Martyrs mais la police nous a dit au dernier moment que les manifestations n'étaient pas autorisées sur un lieu d'inhumation."





Nos dernières videos