Dopage : Patrick Sinkewitz contrôlé positif !

Nouveau coup dur pour le cyclisme allemand. (photo Belga)

Le cyclisme n'en a pas encore terminé avec ses vieux démons. L'Allemand Patrick Sinkewitz de la formation T-Mobile a été contrôlé positif à la testotérone lors d'un test à l'entraînement le 8 juin. Bien qu'il démente, T-Mobile a décidé de le suspendre.

L'annonce a été faite mercredi par la fédération allemande de cyclisme (BDR) qui en a été informée par l'Agence allemande anti-dopage (NADA).

Sinkewitz, 26 ans, et quatre de ses coéquipiers de l'équipe T-Mobile se trouvaient au moment du contrôle antidopage dans les Pyrénées pour un stage d'entraînement en vue du Tour de France.

"Positif? Moi ? Je ne suis au courant de rien. Ce ne peut pas être vrai", fut la première réaction du coureur allemand qui a cinq jours pour demander une contre-expertise. Il risque une suspension de deux ans.

L'équipe T-Mobile n'a pas attendu et a décidé de suspendre le coureur. Le dopage revient hanter la formation allemande, un an après l'affaire Jan Ullrich, soupçonné d'être impliqué dans l'affaire Puerto: la formation allemande a également été rattrapée par les aveux d'anciens coureurs de Telekom -son nom jusqu'en 2004- comme Erik Zabel, Bjarne Riis et Rolf Aldag qui ont admis avoir eu recours à l'EPO dans les années 1990.

Depuis l'affaire Ullrich, T-Mobile s'est profondément restructurée, s'est séparée des coureurs de la "vieille école", a changé sa direction sportive et mis en place un programme de contrôle antidopage très strict.

Sinkewitz avait du quitter le Tour de France dimanche à la suite d'une collision avec un spectateur juste après l'arrivée de la 8e étape à Tignes. Il avait été rapatrié en Allemagne pour y être hospitalisé à Hambourg souffrant notamment d'une fracture de la pommette, et de blessures aux genoux et aux épaules. (Belga)

Nos dernières videos