Conflit d'intérêts pour le Prince Laurent ?

(photo Belga)

Le Prince Laurent utilise-t-il son asbl à son profit ? Des membres du conseil d'administration de l'IRGT, asbl présidée par Laurent, reprochent au Prince une confusion d'intérêts puisqu'il préside également sa fondation privée, Grect, dont l'objectif social est très proche de celui de l'IRGT.

Le Soir de mercredi se demande si Grect (Global Renewable Energy & Conservation Trust) ne profiterait pas de l'aura de l'Institut royal pour la gestion des ressources naturelles et la promotion des technologies propres (IRGT) pour réaliser des opérations commerciales. En effet, la fondation du prince Laurent est également l'actionnaire majoritaire (90%) de la société Rec-Arlon 67, active dans le domaine de l'immobilier.

Etienne Davignon, l'un des administrateurs de la fondation Grect, conteste l'analyse et se dit garant de l'orthodoxie du montage. Le fils cadet du roi Albert II se veut rassurant, indiquant, lors du conseil d'administration du 15 juin dernier, qu'"il n'existe aucun risque de conflit entre la fondation privée et l'IRGT".

Par ailleurs, la Région de Bruxelles-Capitale et la Région wallonne ont décidé mardi de réduire leur dotation de deux tiers, tout comme la Région flamande en mai dernier. A partir de 2008, comme la Flandre, Bruxelles et la Wallonie suggéreront à l'IRGT de leur proposer des projets précis qu'ils ne financeront que s'ils le jugent utile. (Belga)

Nos dernières videos