Dopage: huit cyclistes pros risquent la prison

Dave Bruylandts (32 ans) a notamment remporté le GP de Wallonie en 2002 et 2003 et fini 3e du Tour des Flandres 2004, une semaine avant d'être contrôle positif à l'EPO. (photo Belga)

Huit anciens coureurs cyclistes et de cyclocross parmi lesquels Dave Bruylandts sont renvoyés devant le tribunal correctionnel pour détention de substances illicites et de produits hormonaux et obtention illégale de médicaments.

Le chef d'accusation n'est pas le même pour les huit prévenus. Parmi eux figurent Dave Bruylandts (cyclisme) et Peter Van Santvliet (cyclo-cross). Quatre autres coureurs - Sven Nys, Bart Wellens, Sven Vanthourenhout et Geert Omloop - ne feront pas l'objet de poursuites.

L'affaire remonte au 23 mars 2006. Le parquet de Turnhout avait effectué des perquisitions chez une quinzaine de coureurs et ex-coureurs cyclistes à la recherche d'indices d'usage de produits dopants. Parmi eux, Dave Bruylandts et Peter Van Santvliet. A certains endroits, les enquêteurs avaient découvert des petites quantités de corticoïdes, du clenbuterol, de la nandrolone, de l'EPO et des hormones de croissance.

Bientôt trois ans après ces perquisitions, la chambre du conseil de Turnhout a donc décidé que Sven Vanthourenhout, Sven Nys, Bart Wellens et Geert Omloop ne pouvaient pas être poursuivis. Leurs noms se seraient retrouvés fortuitement dans le dossier.

Les huit autres seront bien renvoyés en correctionnelle. Les plus connus d'entre eux, Peter Van Santvliet et Dave Bruylandts, sont tous les deux soupçonnés de détention de produits hormonaux. Ludo Giesberts est soupçonné de détention de stupéfiants et d'infraction à la loi sur les stupéfiants. Luc Van Den Broeck est soupçonné de s'être procuré des médicaments illégalement. Les autres personnes citées à comparaître sont Luc Herygers (stupéfiants et hormones), Tom Leysen (hormones), Wim Vandeperre (hormones) et Jan Vervecken (hormones).

Avec Belga