Tous les secrets du 46 e Tour de la Province de Liège

La 46 e édition du Tour principautaire saluera le grand retour d'un contre la montre à Welkenraedt et annonce une course indécise.

Disputé du 18 au 22 juillet en six étapes, le 46e Tour de la Province de Liège marquera le retour d'un exercice contre le chrono individuel le 20 juillet en matinée à Henri-Chapelle sur la distance de 7,6 km.

«Le Tour n'avait plus connu de contre la montre depuis 2001 à Ferrières où le vainqueur n'était autre que Stijn Devolder, avoue Jean Mathy, le président de l'UCS. Comme toute épreuve qui se respecte, nous souhaitions remettre cet exercice spécifique à l'honneur. Welkenraedt a relevé le défi et accueillera donc ce vendredi une double étape.»

Un clm qui sera disputé sur le parcours Henri-Chapelle - Welkenraedt - Henri-Chapelle avec une première moitié en descente avant un retour en... côte dans la commune de départ.

Étapes inchangées

Pour le profil général du Tour, les cinq communes de départ et d'arrivée seront inchangées. On ne change pas un itinéraire qui gagne même si de nouvelles côtes feront leur apparition sur un parcours qui annonce une course animée et indécise.

Au total, les coureurs affronteront 735 kilomètres (55 de moins que l'an passé), 25 Grands Prix de la Montagne et disputeront 15 sites touristiques, un classement original et unique dans les annales d'une épreuve à étapes.

Comme de tradition, les opérations de départ auront pour cadre ce mercredi 18 juillet l'accueillant domaine des Mines à Blegny cher à Jacques Crull. Une étape d'ouverture de 160 bornes agrémentée du franchissement de 6 GPM (Hallembaye, Warfuzée, Melayes, Oupeye, Richelle et Feneur).

La 2e étape, Remicourt-Remicourt (160 km), commune de Jean Branckart qui sera l'invité d'honneur du jour, prendra l'allure d'une petite «Flèche Hesbignonne» avec 4 GPM (Warfuzée, Wanze, Moha et Fallais) au menu. Une étape où le vent pourrait jouer un rôle non négligeable et qui trouvera sa conclusion par quatre circuits locaux.

Le vendredi 20 juillet sera celui de la double escale welkenraedtoise avec un contre la montre à Henri-Chapelle en matinée (premier départ à 9 h) et une étape de ligne de 88 km l'après-midi (départ à 15 h). Un parcours qui rejoindra le toit de la Belgique (Mont Rigi) avant de conclure dans la cité frontalière par trois circuits locaux de 7,3 km.

Le 21 juillet, l'étape de Marchin développera 155 bornes. Un parcours légèrement modifié par rapport à l'an passé (on évitera Durbuy un 21 juillet) avec le franchissement de 4 GPM (Samrée, Tohogne, Ocquier et Ereffe) dans les quarante derniers kilomètres de course.

L'épilogue, Seraing-Seraing (165 km) sera aussi celui de la tradition avec l'étape la plus longue et la plus sélective. Les rescapés affronteront 9 GPM: Olne, La Gileppe, Surister, La Xhavée, Becco, La Redoute, Louveigné, Les Forges et Tilff avant de rejoindra l'Avenue du Centenaire où les rescapés termineront avec un circuit local de 5 km.

Nos dernières videos