NATATION Euro Juniors à Anvers

La «der» de Grandjean en Juniors

Quelque 650 nageurs de 40 pays entament aujourd'hui à Anvers l'Euro Juniors. Emmenées par Grandjean, les forces belges sont ambitieuses.

D epuis leur création en 1967 les championnats d'Europe juniors ont souvent souri aux Belges, régulièrement médaillés. On pense à Carine Verbauwen, la première à monter sur un podium en 1975 (argent sur 800 m libre), à sa soeur Pascale, à Ingrid Lempereur, Isabelle Arnould, Frederik Deburghgraeve, Fabienne Dufour & Cie.

La liste pourrait bien s'allonger cette semaine à Anvers puisque l'équipe belge alignée dans la 34e édition qui se tient d'aujourd'hui à dimanche, est, sur le papier, la plus forte jamais présentée dans un Eurojuniors.

«Nous serions effectivement déçus si nous ne ramenions pas au moins trois médailles, avec Yoris Grandjean, tenant du titre en nage libre, Glenn Surgeloos et Elise Matthysen, tous trois qualifiés pour les Mondiaux seniors au début de l'année à Melbourne, relève Michel Louagie, le président de la fédération belge. Nous comptons aussi sur François Heersbrandt (papillon) et sur les équipes de relais».

Pour une médaille en relais

Champion du monde juniors, l'an dernier à Rio (50 et 100 m libre), la perle liégeoise Yoris Grandjean est bien sûr très attendue.

«Ces attentes ne le dérangent pas autant qu'un programme de préparation un peu perturbé par la fin de sa scolarité, note son entraîneur André Henveaux. Souvent absent à l'école cette année pour cause de compétition, Yoris jouait gros lors de sa session de fin de rhéto. Heureusement tout s'est bien passé et au sortir de 25 jours de stage en Sicile, je pense qu'il est prêt pour son ultime grand défi junior avant de passer chez les adultes. S'il gagne - ce que je pense et espère - , cela prouvera en tout cas que c'est réellement le grand champion qu'on attend tous...».

Outre Grandjean, d'autres talents sont à surveiller dont le Waterlootois François Heersbrandt, «un nageur très éclectique, aussi bon en papillon, crawl et dos; notre arme secrète sur le 4x100m 4 nages et qui est carrément favori du 50 m papillon dès ce mercredi», analyse André Henveaux. Qui lui aussi attend plusieurs médailles.

«Parce qu'il y a aussi Surgeloos (200 libre) et Cie. On "doit" avoir 3 médailles, on peut en enlever 5 ou 6 et j'en espère au moins une en relais, laquelle serait le reflet du niveau moyen de la natation belge de demain. Car les J.O. de Pékin 2008 et, surtout, de Londres 2012 ne sont plus si loin, finalement...».

Nos dernières videos